AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Manon - Our minds are playing tricks on us my dear.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité


MessageSujet: Manon - Our minds are playing tricks on us my dear.   Ven 11 Juil - 10:31


On m'a mis à la bibliothèque. C'était assez exceptionnel. Mais il fallait ranger, de temps en temps. De nouveaux livres. Ou dépoussiérer les anciens. Les réparer, aussi, un peu. Parfois. Les pages et les couvertures abîmées. Ça paraissait logique, quand on y réfléchissait un peu.
On m'a dit que je ne serais pas seule. On ne faisait jamais une tâche seul. «C'est toujours plus sympa à plusieurs, et puis, ça va plus vite.» Même si, à la bibliothèque, il n'y avait pas grand-chose à faire. Ça ne devait pas prendre bien longtemps, normalement.

On m'a dit que je serais avec Manon. Je ne la connaissais pas. On m'a dit qu'elle était arrivée récemment. «Ça vous donnera l'occasion de discuter, de faire un peu connaissance, peut-être.». J'avais acquiescé, avec un sourire. En vérité, j'étais plutôt inquiète. Inquiète de savoir qu'elle genre de personne elle était. Si j'allais bien m'entendre avec elle, ou trouver l'après-midi longue à passer. Et en même temps, je ne sais pas quel genre de personne j'aurais aimé qu'elle soit. J'aurais pas aimé le silence. Mais pas une trop bavarde non plus.
Je ne lui avais pas encore parlé. Juste remarqué. A vrai dire, je n'avais pas cherché à parler à grand monde, depuis mon arrivée. J'avais plutôt essayé de me cacher. De cacher mes démons. Mes marques sur mes bras. Ma rage intérieure.
De loin, elle avait l'air plutôt gentille, Manon. Elle était plus âgée, aussi. Pas de beaucoup, pourtant. Elle était plutôt discrète, mais souriante. Elle n'avait pas l'air de vouloir fuir le monde, comme moi. Je ne sais pas vraiment ce qui l'a amené ici. Mais j'aime observer. Observer les gens, pour me faire une idée. Pas un jugement, pas une critique. Juste une idée. De si ça pourrait coller, ou faire des étincelles. J'ai l'impression qu'elle essaie de reconstruire quelque chose, Manon. Mais peut-être que je me trompe.
Peut-être qu'elle me racontera. Peut-être que je découvrirais son histoire, à elle. Une histoire étonnante, ou un peu plus simple. Mais une histoire unique. On a chacun la nôtre, ici. Peut-être que certaines se ressemblent. Mais aucune n'est identique.

On devait se retrouver au milieu de l'après-midi, avec Manon. Dans la bibliothèque. On aurait finis en début de soirée, pour le dîner.
J'ai quitté ma chambre tôt. Je voulais arriver la première. Je n'avais pas encore eu l'occasion de visiter cette pièce. La bibliothèque. Je voulais voir. Faire le tour des lieux. M'en imprégner. Renseigner mes yeux et remplir mon esprit. Avant d'avoir de la compagnie.
C'était un endroit impressionnant. Un rassemblement de livre, comme je n'en avais jamais vu encore. Des ouvrages plutôt anciens, à en croire leurs couvertures. Il y en avait des piles de pas rangés, et d'autres qui avaient besoin d'être réparé.

Comme les âmes de cet Endroit.

La pièce est vaste. Comme on me l'avait dit, ici, les livres montent jusqu'au plafond. Effectivement. Mon regard plonge aux pieds de la bibliothèque et remonte jusqu'à son sommet. Je tourne sur moi-même, et tout tourbillonne autour de moi. Je ne sais pas pourquoi, une esquisse de sourire se dessine sur mon visage. Mes yeux ne voient plus que des livres tournoyer. Je m'arrête, manquant de me rétamer sur le plancher. Par la grande fenêtre, la lumière du jour pénètre, doucement. Je crois que j'aime assez être ici. Je ne parviens pas à savoir pourquoi, cependant.
Peut-être que c'est l'effet de nouveauté.
Peut-être que c'est le lieu qui m'intrigue.
Les ouvrages sont divers et variés. Il y en a pour tous les goûts. J'ai l'impression qu'une histoire accompagne chacun d'entre eux. Un périple, qui les aurait conduit jusqu'ici. Comme nous tous. Je parcours des yeux les rayonnages. Les couvertures au mille et une couleur. C'est beau à regarder. Comme une tempête sous un orage. Un soir d'été, ou bien d'hiver.
Je m'assois sur l'un des canapés anciens. Je m'y replis, en boule, comme j'ai l'habitude de le faire. Je m'y enfonce, comme dans du coton. Je ferme les yeux. C'est agréable. Je me sens comme protégée.
Je me sens bien, ici. Dans cette atmosphère feutrée. Dans cette pièce au mur faits de couvertures dorées, et colorées. Qui est comme endormie, mais pas vraiment. Les livres lui donnent une âme. Ils respirent. Ils font de ce lieu une pièce vivante. Ils en sont le cœur. Ils en sont le souffle. L'âme.  

J'entends la porte grincer. Mes yeux s'ouvrent instantanément. Mon corps est toujours aux aguets. Sur le qui-vive. Le parquet ancien craque un peu, sous les pieds de l'arrivée. Je me lève, et me retourne dans la même seconde. Je pose mon regard sur la jeune fille.
«Salut. Tu dois être Manon ?»
Revenir en haut Aller en bas
 

Manon - Our minds are playing tricks on us my dear.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Juste une petite lettre pour Manon.
» Manon Lescaut de l'Abbé Prévost
» Manon Saidani [Ninon]
» Posez vos questions à Manon Saidini !!!
» PLAYING FOR CHANGE !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ENDROIT :: HISTOIRES-