AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THE TIME TO RUN (ATCHÔ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

MESSAGES : 9

MessageSujet: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Mer 4 Mar - 17:24

Elle est belle mais Amory s'en fout. Elle est belle et Amory s'en fout. Ses cheveux tombent en cascade jusqu’à ses épaules. Une cascade courte et efficace. Amory s'en fout, embrasse son cou ses épaules et se débat en même temps avec son t-shirt.
- Putain enlève ta jupe Émilie.
- Amélie.
- C’est pareil.
- Attends, attends …
- Quoi putain ?
- Y a quelqu’un qui nous regarde.
C’est le gosse là …
Le gosse de l’autre fois.
(Il est encore bleu par endroits.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 5

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Mer 4 Mar - 23:40

ils font de l'amour. maman disait souvent que les gens. parfois, dans la rue, ils se donnaient de l'amour. moi, moi je croyais que l'amour, c'était des mots. comme dire je t'aime ou dire tu es jolie. amory, il donne de l'amour avec des baisers. c'est rouge, rouge comme un coeur. un beau coeur. et moi, c'est bleu, bleu comme le ciel.

- ... toi.

un coquillage. un coquillage sur le sol, un coquillage pour dire merci, parce que c'est pas aussi bien que la lune ou une étoile, mais je ne peux pas, je ne suis pas grand. un grand garçon. c'est atchô le petit garçon, oui, tout petit. comme un grain de sable, comme une petite poussière. comme une roche dans une chaussure les monsieurs disent au loin. ils me prennent par les épaules.

- ... b ... bye ...

et bonjour la fôret et les arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 9

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Jeu 5 Mar - 14:09

Atchô même s’il était grand il ressemblerait à un petit garçon. Atchô même s’il avait moins de bleus on aurait envie de le protéger. Atchô même quand il sait qu’il faut qu’il parte il reste. Atchô même quand il sait très bien ce qu’il veut dire il bégaye dans tous lessens. Atchô. Atchô. Amory même quand il sourit on voit bien que ça va pas. Amory même quand il veut être gentil il est con. Amory même quand il essaie de pas y penser il y pense quand même. Amory. Amory.
Amory se rhabille.
- Dégage.
C’est à Amélie-Émilie qu’il parle.
Mais à Atchô, il ose pas dire :
reste.
Pourtant c’est ça qu’il veut.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 5

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Jeu 5 Mar - 18:22

c'est à moi. oui, à moi je crois. je cherche mes bras, et mes jambes. il reste un peu de place pour des bleus, juste ici. je flatte l'endroit blanc, pas blanc comme neige, parce que la neige, c'est pure maman disait, comme les anges et les nuages. je souris. les nuages, c'est beau. j'aimerais bien, oui, j'aimerais bien avoir un lit en nuage. je deviens un escargot, j'enlève le gazon et je compte. un, deux, cinq, huit, trois. et les garçons me poussent, ils me poussent contre tout, tout, tout. je ne pleure pas, parce que faut pas pleurer, papa dit que pleurer, c'est pour les faibles et les garçons, ils vont faire encore plus mal.

- ... amory ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 9

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Ven 6 Mar - 20:18

Amory est en train d’essayer de demander à Atchô comment il va, ses bleus et tout ça, ceux qu’il lui a faits et ceux que les autres ont inventé, et puis qu’est-ce qu’il a fait hier et aujourd’hui aussi. Il est en train de se demander s’il peut réussir à avoir une conversation avec lui. Et puis ils arrivent. Ils sont cinq ou bien mille, Amory essaie de les compter et c’est là qu’ils se mettent à taper sur Atchô, à taper Atchô.
Il reste là sans bouger.
Est-ce que c’est aussi horrible quand c’est lui qui frappe Atchô ?
Il est sûr que non
Il est sûr que non
Il est sûr que c’est un peu plus beau
Il aimerait que ce soit un peu plus beau.
Il reste là sans bouger et puis il se met à courir. Il court vers le troupeau de violence que forment les cinq ou mille garçons, les millions de poings qui tapent sur Atchô. Il sait pas comment il y arrive mais Amory repousse tous les garçons un par un, jusqu’à apercevoir Atchô, recroquevillé par terre, les bras qui essaient de protéger son visage. Il aide Atchô à se relever et il évite de le regarder.
Demain, il aura encore plus de bleus qu’Atchô mais au moins il aura fait quelque chose de bien. Oui, c’est comme ça qu’on dit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 5

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Sam 7 Mar - 18:14

amory. c'est une lumière. une petite lumière, une lumière noire, un peu. oui, je crois. c'est une petite lumière noire qui combat le noir, elle veut devenir blanche, amory veut devenir blanc. comme une vraie lumière. les garçons arrêtent de me frapper parce que amory, il est là. il me tire et je le tire, faut courir maintenant, faut se protéger, il faut aller dans un fort. courir pendant des heures, voir le ciel changer de couleur, être bleu, orange et devenir mauve. c'est que dans mon coco, mon petit coco d'oiseau. c'est seulement trois minutes et quarante secondes. pas des heures. je souris. atchô, coco stupide.

- ... ici ...

je le tiens, il peut pas partir, pas s'envoler, non. il reste. oh, du sang, qui coule. je touche. c'est chaud. mais pas un chaud comme du chocolat chaud, non. c'est un mauvais chaud, comme de la lave.

- t-tu ... tu saignes ...

je déchire mon haut déjà déchiré pour amory. je l'ai appelé le haut d'amory. c'est un beau nom, il se sent plus haut comme ça, avoir un nom. j'essuie un peu le sang. peut-être qu'il va me taper oui, ou non. je sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 9

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Dim 8 Mar - 14:13

Ils se mettent à courir eux aussi.
Atchô et Amory.
Ils se tiennent par la main.
Ils ont mal partout mais pas aux doigts.
C’est Amory qui court le plus vite mais si Atchô le lâche, c’est sûr, il tombe, il s’écroule.
Ils sont cachés dans une grotte un peu comme l’autre fois. Il fait noir et il fait froid. Mais y a quelque chose de fluorescent au milieu de tout ça. Une loupiote qui brille discrètement, qui ne veut pas se faire remarquer et Amory ne voit que ça : c’est Atchô. C’est Atchô qui brille doucement, c’est Atchô qui brille tellement qu’Amory ne sent même pas le sang qui coule de son coude jusqu’à son poignet. Avec un petit bout de t-shirt Atchô recouvre la plaie : le sang s’incruste dans le tissu comme une touche de peinture. Amory regarde Atchô mais tous les fils sont déconnectés dans sa tête, il a la bouche un peu entrouverte et il sait pas quoi dire.
- Toi aussi tu saignes.
Mais il le touche pas.
- Pourquoi tu fais ça ?
Avec Atchô c’est toujours des « pourquoi ».
Atchô n’a pas de sens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 5

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Dim 8 Mar - 17:54

pourquoi.

- ... c'est toi ... toi qui frappe le plus gen-gentil ...

il frappe pas méchant amory, il frappe gentil. je le sais, parce que les autres, quand ils me frappent, ils font des rires et des rires, c'est pas toujours gentil, non. et amory, il fait pas des sourires, ni des rires, non, amory, il me frappe sans rien. juste des poings. oui.

- et toi ... pour-pourquoi ?

non, je sais pas. pas du tout. c'est comme se demander pourquoi le ciel est bleu. pourquoi amory est venu m'aider. je sais pas. atchô stupide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 9

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Jeu 12 Mar - 19:48

Atchô a été monté à l’envers et il renverse Amory.
Amory fait « aïe, ouille », et distribue les coups.
Amory hausse les épaules, ça le tire dans le dos, il sent déjà les courbatures de la colère, les restes de la violence, les morceaux de haine déversée sur les autres, eux qui ont touché aux bleus d’Atchô. Amory hausse les épaules parce qu’il sait pas pourquoi il a tapé les autres pour qu’ils arrêtent de taper Atchô.
Il se dégage des mains d’Atchô et il s’assoit par terre.
- On fait quoi maintenant ?
Il a mal à la tête.
Ça tape et ça tape et ça tape.
Il aimerait bien rester mais Atchô doit lui donner une raison sinon il sera obligé de s’en aller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 5

MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   Mar 17 Mar - 1:29

la musique

- te ... réparer ?

le réparer. amory, il est brisé, aux yeux et au coeur. des os aussi, mais ça peut se réparer, le temps c'est magique, faut fermer les yeux et voilà, le temps avance. je souris, oui, c'est magique. un jour, moi atchô, je vais devenir aussi grand que l'univers, aussi grand que le silence et l'infini. mais pas tout de suite, non, avant, il faut réparer amory.

- toi ... où tu habites ?

dans le ciel. oui. ou dans une maison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: THE TIME TO RUN (ATCHÔ)   

Revenir en haut Aller en bas
 

THE TIME TO RUN (ATCHÔ)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» SWAP Apéro Time
» (✰) i hold the time to keep you off my mind.
» ☾ every time you touch me i just melt away.
» M482 VISÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ENDROIT :: ATCHÔ ☆ AMORY :: SYDNEY-