AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   Jeu 29 Jan - 19:47

Aaaaaaah ...
(Je soupire de bonheur comme ça à peu près trois fois par jour, matin midi et soir.)
- Je suis contente pour toi Pablo.
Maman a râlé quand je lui ai demandé de m'acheter une nouvelle chemise la semaine dernière, elle m'a dit qu'elle avait l'impression de faire que ça dans sa vie, m'acheter des chemises plus jolies les unes que les autres, mais c'était avant que je lui dise que c'était pour un garçon, là, maman sourit.
J'ai attendu ce soir pour lui dire, au moment où j'ai demandé si elle m'allait bien.
Ça fait une semaine que j'ai peur que Sal annule.
Ça fait deux semaines qu'on est ensemble.
Ça fait une semaine qu'il m'a demandé de bien m'habiller vendredi prochain (ce soir, maintenant), j'ai ri parce que j'ai cru que c'était une blague, Sal ne me demande jamais de bien m'habiller, mais apparemment, on a un rencard.
Pas comme le macdo.
Pas comme la galerie d'art.
Un vrai rencard, mais je sais pas du tout à quoi il ressemblera, ça me donne encore plus hâte.
- J'espère que c'est un garçon gentil, qui s'occupe bien de toi.
Je rougis fort d'amour, je crois que ça suffit comme réponse.
Et il m'embrasse comme un Dieu aussi, si tu savais, je pourrais même pas te l'expliquer, c'est magique, ça vient du ciel (mais bon, je peux pas vraiment dire ça à ma mère).
Je lui dis juste à demain maman.
Je dois dormir chez Sal normalement.
Je marche dans la rue toute noire, toute nuit, et tout va bien, tout va bien jusqu'au bord du monde, je marche vers l'inconnu mais non, je marche vers Sal et Sal, c'est comme si je le connaissais depuis cent mille ans, comme si je le connaissais depuis le début de ma vie.
J'ai un peu le Sal de ventre ...
Au fait, j'ai eu un B en maths.
Mais c'est pas grave parce que Sal m'a donné un A+++étoile quand je l'ai embrassé tout à l'heure, avant de rentrer chez moi.
Je frappe à la porte et j
- Salut.
Parfois quand je le regarde j'ai l'impression de lui faire peur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   Ven 30 Jan - 17:30

C’est un truc de dingue ma vie en ce moment. Moi-même j’ai du mal à y croire, ça me paraît tellement improbable, tellement loin de ce que je suis et de l’image que j’ai toujours voulu renvoyer. C’est que bon, je sors avec quelqu’un et en plus c’est un garçon. Le grand frère est pas au courant et il le saura jamais pace que j’ai pas le courage de me prendre ses poings dans le visage. Le truc dingue aussi c’est qu’avec ce garçon je l’embrasse devant les autres et même que nos doigts s’enlacent et se chatouillent.
Et j’ai arrêté d’avoir peur.
Alors à Pablo je lui ai proposé un rencard, chez moi, comme font les adultes. J’ai voulu lui prouver que j’étais mieux qu’un racaille et que moi aussi j’étais capable de faire de belles et grandes choses rien que pour lui. J’ai commencé par nettoyer ma maison comme un chef, comme si je l’avais fait toute ma vie. J’ai retroussé mes manches et j’ai sorti balais et chiffons. Maintenant la maison ressemble plus à un ciel de nuit qu’à un taudis crade.
Je suis fier de moi.
Ce soir je porte une chemise bleu ciel. J’ai aussi un jean à ma taille, qui me serre un peu les jambes et les fesses. Bon, j’ai pas investi dans de nouvelles chaussures mais j’ai nettoyé mes baskets et maintenant elles sont bien blanches.
J’ai même mis une nappe sur la table de la cuisine avec des verres à pied.
Mon cœur bat à fond la caisse, c’est la première fois que je fais ça pour quelqu’un.
À croire que c’est vraiment pas n’importe qui, ce Pablo.
Et puis ça cogne à la porte.
J’ai une boule énorme dans le ventre le temps de traverser les deux pas et demi entre la porte et moi. J’ouvre.
- Salut.
Il est beau.
Je l’accueille avec ma main dans sa nuque et ma bouche sur la sienne et je l’entraîne dans la maison comme ça, avec lui tout contre mon visage et je souris un peu bêtement, ça fait fondre le nœud dans mon ventre.
Je le lâche et je referme la porte derrière moi.
- Bienvenue à la maison. Fais comme chez toi. T’es le roi, ce soir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   Sam 31 Jan - 17:58

Il est tellement beau que je sais même pas comment j'ai fait pour réussir à parler.
Il porte une chemise et un jean un peu collant.
Lui, il parle pas, il m'embrasse d'abord, et ça me donne très très chaud, d'une fois sur l'autre j'oublie un peu sa façon d'embrasser, il a sa douceur bien à lui, j'ai jamais vu ça.
- Bienvenue à la maison. Fais comme chez toi. T’es le roi, ce soir.
Je fais comme si j'avais pas entendu sa voix trembler et c'est très bien comme ça, la mienne est pas mieux de toute façon, je me sens tout bizarre, j'ai l'impression qu'il y a mille ans qu'on s'est pas vus alors qu'on s'est quittés ce midi, ça doit être l'effet chemise.
Je le tire par la main jusqu'à la salle à manger.
- T'as changé de maison ou quoi ?
Je souris grand, grand, longtemps.
C'est important de lui faire remarquer ses efforts, quand il met un vrai manteau ou qu'il se coiffe, et puis j'aime bien, ça le fait toujours rougir et il m'embrasse pour pas que ça se voie, à chaque fois.
Il m'a fait le coup à la cafétéria ce midi quand il m'a rappelé de bien m'habiller ce soir, hein.
Au self on est toujours assis côte à côte.
Enfin, au début on s'assoit face à face, comme les autres, comme les amoureux, pour pas avoir l'air trop bizarre, déjà qu'on est deux garçons et qu'on est ensemble, mais au bout d'un moment y en a un de nous qui vient s'assoir à côté de l'autre parce que c'est plus pratique pour se toucher.
Sal porte aussi son plateau à une main.
Ça me tue à chaque fois.
- Tiens, j'ai apporté ça. C'est du vin très cher, je connais pas, je l'ai piqué à mon papa ...
Je rougis un peu et puis je ris aussi.
- J'voulais t'apporter des fleurs mais bon ...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   Dim 1 Fév - 15:53

- T’as changé de maison ou quoi ?
Pablo a un grand sourire sur les lèvres et je le lui rends et je rougis un peu aussi. J’ai jamais eu aussi chaud aux joues de toute ma vie depuis que je fréquente ce garçon. Avant les filles c’est moi qui les faisais rougir mais là on a un allumeur d’incendies dans la place.
Au moins il a remarqué. La maison n’a jamais été aussi propre qu’aujourd’hui. J’ai autant sué que trois tours de quartier à pédaler à fond sur mon vélo. Ça m’a usé, le ménage. Mais je trouve que c’est un prix honorable à payer pour pouvoir recevoir dignement Pablo. Et c’est pas que pour lui que je l’ai fait, c’est aussi pour moi, pour me prouver tout plein de choses.
- Tiens, j'ai apporté ça. C'est du vin très cher, je connais pas, je l'ai piqué à mon papa ... J'voulais t'apporter des fleurs mais bon ...
(là c’est lui qui a le rose aux joues)
Je ris un peu pour les fleurs. Des fleurs ça m’aurait pas trop fait plaisir, j’ai même pas de vase à la maison :  elles auraient fané en deux jours. J’oublie vite ce genre de choses, moi, je suis pas très soigneux.
J’attrape la bouteille et je vais la poser au centre de la table, sur la nappe, avec les verres à pied. Mon œil s’attarde un peu sur la décoration et je me rends compte que les assiettes et les couverts sont même pas assortis. Tant pis. Ça donnera un charme à la table.
Je retourne vers Pablo et je lui enlève son manteau des épaules (il porte une belle chemise lui aussi, elle doit être nouvelle pace que je l’ai encore jamais vue sur lui). Je vais lui tirer la chaise.
- Tu peux t’asseoir.
Je dis.
Je suis tout agité. Je pose son manteau un peu plus loin. Oh là là je vais m’essouffler moi avec tous ces allers-retours. J’ouvre le réfrigérateur et je sors une bouteille de bulles. C’est pas du champagne mais ça a quand même un côté un peu festif. Je la débouche tout doucement et ça fait un bruit de début de feu d’artifice.
- Eh, t’as vu comme je fais les choses bien.
Je remplis son verre puis le mien.
- Au fait j’ai … j’ai fait des raviolis pour ce soir. J’espère que t’aimes ça. C’est pas de la grande gastronomie mais j’te jure que ceux-là ils sont divins.
Puis sinon je lui ai fait un gâteau au chocolat.
J’en avais jamais fait avant. Mais pour lui je fais vraiment tout, ou n’importe quoi je sais pas.
Je viens finalement m’asseoir face à lui et je lève mon verre.
- À nous.
(l’incendie dans mon visage est de retour)
J’ai prévu tout plein de jolies choses pour qu’il s’en souvienne encore longtemps de ce soir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   Jeu 5 Fév - 20:09

Sal rit tout doucement,
un grand sourire un peu bruyant ...
Ça me cloue sur place, ça fait battre mon cœur.
Il pose le vin au milieu d'une petite table transformée en table d'amoureux pour l'occasion, c'est vraiment chouette, comment dire, ça lui ressemble, et je trouve ça parfait que les deux coupes à champagne ne se ressemblent pas, ça aurait pas été comme lui, sinon.
Il m'enlève lui-même mon manteau et j'aimerais
Oh j'ai
(merais qu'il retire le reste ce soir)
J'espère qu'il y a pas de traces de transpiration sur ma chemise parce qu'elle est vraiment belle, cette chemise, il est vraiment beau, Sal.
Je m'assois parce qu'il m'a dit de le faire et je le regarde se secouer dans tous les sens, vers le canapé, vers le frigo, vers moi, vers sa chaise, il me dit quelque chose comme « je fais les choses bien tu trouves pas », et je trouve pas mieux de sourire jusqu'aux étoiles pour lui montrer que oui, je trouve qu'il fait les choses très bien, c'est le roi des choses c'est
Mon Roi.
Il me dit qu'il a fait des raviolis et ça me rend tout bonheur, je l'imagine avec un tablier en train de râler devant sa gazinière, en train de goûter et de dire putain c'est dégueulasse à voix haute, et puis rajouter des trucs et re-goûter et, enfin.
Sourire.
- À nous.
On tchine et le bruit résonne dans mes oreilles comme un truc de promesse à la con.
(Je commence à parler comme lui.)
J'ai haussé les sourcils en souriant en même temps, j'ai pas pu m'en empêcher, j'ai l'impression que c'est devenu très sérieux entre nous depuis qu'il m'a pris par la taille au lycée (vraiment c'était rien mais en fait c'était beaucoup), je le sais que c'est sérieux, mais à chaque fois je sais pas, ça m'étonne.
Ça me tue.
Ça me fait vivre.
Je bois et je me dis qu'il va finir par me trouver débile ou malpoli ou pas intéressé si je continue comme ça, mais j'ai l'impression que si je me mets à parler je vais ressembler à une gamine de douze ans, je vais dire n'importe quoi et rougir de partout ...
Ou pire, lui dire que mon nouveau caleçon me gratte ...
Finalement je vais m'assoir sur ses genoux en passant mon bras autour de ses épaules parce que bizarrement, plus je suis proche de lui, moins je rougis (sauf quand on a plus nos t-shirts mais ça c'est autre chose).
- Tu peux défroncer les sourcils et déserrer les dents, tout va bien, tout est parfait.
Pour bien lui faire comprendre de quoi je parle, je caresse l'espace tendu entre ses sourcils, et je fais le contour de sa mâchoire, et puis je l'embrasse aussi, mais ça c'est autre chose.
Si tu savais comme j'ai failli être très seul sans toi.
Mais je n'ose pas le dire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   Mar 10 Fév - 19:30

C’est tout drôle de dire ça, ces deux mots, là. À nous. À nous deux. À je, à toi. Ça me donne l’impression d’être quelqu’un, d’être quelqu’un d’un peu important et de faire quelque chose avec quelqu’un d’autre. C’est pas juste quelque chose, non. J’ai l’impression de faire bien, pour une fois. De pas faire de connerie, de pas me planter de chemin, de pas regarder à droite quand je devrais regarder à gauche. Là j’ai l’impression d’avoir les pieds sur la bonne route, de regarder vers le ciel et surtout d’avancer dans la bonne direction. J’ai aussi l’impression de faire quelque chose de bien parce qu’en face de moi il y a un garçon qui sourit. Et ce sourire là, je crois que c’est un peu grâce à moi.
Je sens que des sourires j’en ai plein dans le ventre.
Ils sont prêts à sortir jusqu’à la fin de mes jours.
En même temps que Pablo, je porte le verre à mes lèvres. Les bulles éclatent contre ma peau et ça fait un tout petit feu d’artifice.
D’ailleurs mon petit roi se met debout et vient jusqu’à moi pour venir s’asseoir sur mes genoux. Je le regarde, étonné. J’ai pas l’habitude, vraiment pas. Mais ça va venir, ça va venir tout doucement. Il faut juste que je prenne mes marques, que j’arrête de m’inquiéter en me demandant ce qui est en train de se passer. Je lui fais confiance. Il va me guider, il sait faire, lui. Je peux lui donner la main et fermer les yeux, je sais qu’il arrivera rien de grave et que tout va rouler.
- Tu peux défroncer les sourcils et déserrer les dents, tout va bien, tout est parfait.
Je hoche la tête.
Je remarque même plus quand mes sourcils se froncent.
Son pouce vient se déposer sur ma peau et dessine aussi le tour de mon visage (son passage laisse une traînée électrique). Mes épaules se relâchent un peu. C’est vrai que je vais choper des courbatures à être tout tendu, comme ça.
Et puis son visage se rapproche du mien. Je ferme les yeux et je sais ce qu’il va se passer, parce que maintenant je commence à comprendre. C’est un truc d’amoureux, ça, de s’embrasser sans réelle raison, juste parce qu’on en a envie. Ma main caresse un peu ses cheveux et je lui rends l’étreinte de sa bouche.
- Elle est belle ta chemise.
Je lui dis quand c’est terminé.
Avec un sourire en plus.
Et les sourcils détendus, et la mâchoire relâchée.
Tout est parfait et tout va bien, c’est ce qu’il a dit.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   Jeu 12 Fév - 19:57

Si les étoiles avaient un prénom ce serait pas Sal.
Peut-être en deuxième prénom.
Mais peut-être pas non plus, probable que non.
Et c'est pas grave, parce que Sal, il caresse beaucoup mieux mes cheveux que toutes les étoiles réunies, avec leurs bras à paillettes, Sal, quand il touche mes cheveux, c'est parfait, on dirait un tout petit garçon avec des bras moins brillants mais pleins pleins de muscles.
J'aime bien aussi comment il m'embrasse.
Mais je l'ai déjà dit.
Il en a vraiment des choses à apprendre aux étoiles.
- Elle est belle ta chemise.
Je souris parce qu'il a dit quelque chose de gentil et parce qu'il sourit, avec les sourcils normaux, avec le visage tout entier envahi de calme, ça me fait quelque chose au cœur, ça le serre, mais en bien, je me dis que je pourrais être heureux toute ma vie à partir de maintenant.
Et ce sera même pas difficile.
Je touche le col de sa chemise à lui.
- La tienne aussi. Elle te va très bien.
En plus lui il l'a un petit peu ouverte alors que moi je la boutonne toujours jusqu'en haut, je trouve ça bien, c'est dingue, je souris tellement et même quand j'aurai plus envie de sourire, il y aura toujours mille raisons de sourire qui feront la queue.
Tant que Sal sera là
Tant que Sal
Tant que Sal
Sal.
Je l'embrasse sur la joue et je retourne à ma place comme un sage petit garçon avec un sourire trop grand pour le monde.
- J'ai faim.
Et j'ai recommencé à rougir, parce que quand je le regarde comme ça, de "loin", quand je le regarde du haut du crâne au milieu du torse, ça me rappelle à quel point et à quel point je dois sûrement et à quel point
j
e.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES   

Revenir en haut Aller en bas
 

JE T'OFFRIRAI LES HAUTES LUMIÈRES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ( après la nuit, avant le jour, je t'offrirai les hautes lumières. )
» A la découverte des Hautes Vosges
» Les tours les plus hautes du monde
» AD des Hautes-pyrénées
» S'installer en Hautes Pyrénées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ENDROIT ::  :: PALO ALTO :: PABLO ☆ SAL-