AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ☆ LE PETIT PRINCE ☆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Jeu 25 Déc - 11:18

Je traîne dans les couloirs et je pense à Pablo. Je pense beaucoup à Pablo. Il tourne beaucoup dans ma tête. On dirait la Lune et la Terre. Moi la Terre, lui la Lune. Et c’est terrible, ça tourbillonne partout et je pense beaucoup à son ventre constellé de petits grains de beauté, à ses mains très douces, à ses lèvres très tendres. En rentrant chez moi, hier soir, après lui, j’ai pensé à tout ce dont on a parlé.
Pour l’une des rares fois de ma vie, j’ai eu peur.
Et Sal Paulson qui a peur, c’est vraiment pas commun.
J’ai remis mon jogging gris, mes grosses Nike et un sweat un peu grand pour moi. Je commence plus tard mais j’ai eu envie de venir plus tôt. J’ai eu envie de venir plus tôt. Parce que j’ai pensé que j’aurai pu le croiser devant les casiers, quelque part … Pour l’instant je l’ai pas vu.
Mais j’attends.
Pour certaines choses, je suis très patient.
Pour Pablo, je peux être très très patient. Parce que je pense (et je sais) que ça vaut le coup de l’attendre. Je crois que c’est un peu une pochette surprise, ce garçon. Du genre qui te promet plein de choses à l’arrivée. Peut-être que je pense n’importe quoi, aussi. Peut-être qu’il est du genre à avoir des amours éphémères, à ne pas aimer sur une longue durée. Moi j’sais pas si je l’aime, j’sais pas si je suis amoureux de lui. Mais j’aime bien voir l’éclat dans ses yeux quand il me regarde. J’aime bien le toucher.
J’aime bien me dire que je flotte dans un océan inconnu et que j’aie à le découvrir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Jeu 25 Déc - 15:31

Quand Sal est parti il était dix-sept heures quarante-sept.
Je l'ai regardé remettre son t-shirt et son pull en souriant et cette fois c'est moi qui l'ai embrassé.
Après j'ai voulu faire mes devoirs parce qu'avec toutes ces histoires de papa et d'école militaire et de Sal avec son pull puis sans son pull j'avais rien fait de mon week end mais alors rien du tout.
J'ai éteint la chanson, d'ailleurs on l'a tellement entendue tourner en boucle que je sais pas si je la réécouterai un jour, je suis complètement passé à autre chose, maintenant j'écoute sans arrêt une chanson qui s'appelle Misses parce que je trouve qu'elle fait vraiment chanson d'amour.
Je pense qu'à ça moi.
L'amour.
L'amour.
L'amoooour.
J'ai pas réussi à faire mes devoirs à cause de ça, de l'amour, de Sal.
J'avais des papillons dans TOUT le corps.
J'ai pas mangé non plus hier soir, j'avais pas faim, pas dans le mauvais sens du terme, le sens amoureux plutôt, cette manie qu'a l'amour de remplacer tous tes organes et toutes tes pensées et tout ce qu'il y a dedans toi en la personne que t'aimes.
J'ai Sal dans la tête, dans le ventre et dans le sang.
Je fais rien d'autre que penser à lui et je suis très content.
Mais ce matin je me suis quand même obligé à venir deux heures en avance au lycée pour faire mes devoirs, pour pas aller en mathématiques à dix heures sans avoir préparé mes exercices avant (parce que si je suis interrogé je pourrais pas répondre et je devrais dire que j'ai pas fait mes devoirs et oh ... non).
Je pousse la porte de la bibliothèque.
(Et je pense aux étoiles, je les ai regardées ce matin en attendant le bus.
Les étoiles.
Il y a des morceaux de Sal dans absolument chacune d'elles.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Ven 26 Déc - 20:52

Je me promène, les mains enfoncées dans les poches, les yeux qui cherchent Pablo dans chaque salle. Je ne le trouve pas et ça commence un peu à agacer mes nerfs. Je fais plusieurs étages, je passe même dans le couloir des sciences, là où il y a les laboratoires, on sait jamais.
Je me rappelle qu’il y a aussi la bibliothèque.
Avec un peu (beaucoup) de chance, peut-être qu'il s’y trouve. Après quelques escaliers, quelques minutes et quinze tour du lycée, j’entre dans la bibliothèque, mon sac sur l’épaule, les sourcils un peu froncés. Et puis il est là, attablé. Ouf, j’ai bien cru que je le retrouverai jamais. J’ai un sourire qui fleurit doucement sur mes lèvres et je m’approche de sa table. Je tire une chaise, celle qui se trouve face à lui. J’ai toujours la bouche en cœur, les yeux joyeux.
Je le regarde très fort.
- Ben alors, tu t’caches ou quoi ?
Je demande, en chuchotant.
Je pose mes deux coudes sur la table puis mon menton dans mes deux paumes. J’observe son visage et je pense à hier. J’observe son visage et je regarder les courbes encore rondes de ses joues, de ses lèvres. Je pense que j’ai embrassé tout ça de lui et ça me fait des toutes petites crampes à l’intérieur du ventre. Ça me pince, ça me remue un peu.
- Ça va ?
Et puis je voudrais lui demander des milliards d’autres choses, s’il a bien dormi, s’il veut pas sécher l’école, s’il veut pas venir regarder un film à la maison, s’il veut pas m’accompagner dehors fumer une ou deux cigarettes. Je voudrais aussi rester vissé là, le cul sur ma chaise, à regarder ses cheveux tomber un peu sur son front, ses grands yeux, sa bouche de fille, ses bras.
Et faire un nombre infini de choses avec lui
sans penser
aux répercussions.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Sam 27 Déc - 16:39

J'ai étalé mes livres sur toute la table, j'ai sorti les crayons nécessaires de ma trousse et je l'ai poussée pour pas qu'elle me gêne (parce que dans ma trousse j'ai pleins de feutres à paillettes qui servent à rien pour faire mes devoirs), j'ai ouvert mes cahiers.
Mais la vérité c'est que je sais même pas ce que j'étudie comme matière.
Si c'est de la littérature.
Ou des maths.
De l'espagnol.
Ou de la physique chimie.
Tous les mots prennent la forme du visage de Sal, les feuilles prennent la couleur de ses mains et les lignes me rappellent sa colonne vertébrale ou alors ses longues jambes (les deux à la fois, même, et c'est pas très facile).
Et si le prof m'interroge ?
Ben ce sera même pas grave, parce que dans ses yeux, je verrai surtout le visage de Sal et je m'en ficherai du reste ou d'une mauvaise note.
D'ailleurs, je le vois devant moi.
Assis sur une chaise en face.
Et les sourcils pas trop froncés, pour une fois.
Le menton carré et la bouche qui rigole.
- Ben alors, tu t’caches ou quoi ?
Oh, merde, c'est vraiment lui, et en plus, il me parle, alors faut que je réponde quelque chose mais quoi, quoi, il me cherchait ?, mais je peux pas demander ça, je me mettrais trop à rougir, la bibliothécaire s'en rendrait sûrement compte et elle me virerait.
Elle veut pas d'incendie dans sa bibliothèque.
- Ça va ?
Il a posé sa tête dans ses mains.
C'est vraiment dégueulasse d'avoir l'air aussi mignon.
Il a remis un sweat et sûrement ses baskets, ça me fait plaisir parce que je l'aime beaucoup comme ça (et sans son sweat, aussi, maintenant que je sais à quoi ça ressemble vraiment, c'est-à-dire au paradis).
J'aurais vraiment besoin de remettre ma tête dans le bon sens mais ça pourrait prendre du temps alors en attendant faut bien que je dise quelque chose.
Mais j'ai l'impression que si je me mets à parler je vais plus pouvoir respirer.
- O - oui et toi ?
Je suis tout rouge et je souris et je sais pas quoi dire d'autre alors qu'en vrai j'ai plein de choses à lui dire.
Ça faisait longtemps que j'avais pas été amoureux comme ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Dim 28 Déc - 19:34

- O-oui et toi ?
Ses joues virent d’abord au rose puis au rouge, on dirait que ça remonte jusqu’à la pointe de ses oreilles. Pablo sourit, un sourire tout timide, comme mal assuré. Ça déclenche un peu le mien aussi. Je trouve ça très drôle de regarder son visage quand je suis avec lui. On dirait qu’il a des réactions très exagérées et pourtant très sincères aussi.
- Ça va.
Je cesse de reposer tout le poids de mon visage sur mes mains et je prends sa trousse pour jouer un peu avec ses crayons, regarder ce qu’il y a dedans et tout. Il y a surtout des feutres à paillettes. Des jaunes, des verts, des roses. Je souris encore plus fort, sourire amusé. Je me demande pourquoi il s’emmerde à acheter des feutres à paillettes mais en même temps ça lui va plutôt bien.
J’étire mes jambes sous la table et elles viennent effleurer, toucher celles de Pablo.
- T’as vraiment envie de travailler, Pablo ?
Tu veux pas plutôt aller dehors, courir sur la bitume, crier, jouer au foot, faire du vélo, aller à l’autre bout de la ville et s’allonger sur la route à attendre de se faire écraser dessus ? Dis Pablo, t’as vraiment envie de passer toute la journée sur les bancs de l’école, à penser à moi, à faire semblant de travailler alors que tu pourrais être avec moi sans avoir à travailler ?
Dis moi que non.
Dis moi plutôt qu’on va partir d’ici.
Que tu vas m’apprendre de la poésie, mais pas entre quatre murs.
Voilà ce que j’aimerais. J’aimerais que Pablo comprenne ce que je veux et qu’il me dise on y va, on s’en va. Qu’il me dise que lui ça le dérange pas, vraiment pas de pas aller au lycée parce que de toute façon je suis là. Je suis là et le reste on s’en fiche un peu. Parce que moi quand je suis avec lui, tout le reste je m’en fous vraiment beaucoup. J’ai pas besoin de l’école pour passer du temps avec lui. C’est pas l’école qui va me dire comment le toucher, comment l’embrasser, comment regarder des films avec lui.
J’ai pas besoin de savoir faire des maths pour lui démontrer que je me sens bien avec lui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Lun 29 Déc - 20:52

- Ça va.
Comment il fait ?
Comment il fait pour parler sans bégayer, en évitant les trucs qui font trébucher, pour mettre un gros point à la fin de sa phrase alors que moi j'ai que la voix qui se termine en trois petits points et je peux vraiment pas m'en empêcher, c'est comme ça.
Même mes mots rougissent.
Même mes phrases sont amoureux.
Et son petit sourire calme là, comment il fait ?
Le mien tremble de partout quand il le voit jouer avec mes feutres pailletés (sans faire de commentaire homophobe et con en plus), sourire en énumérant les couleurs (je les ai toutes, toutes celles de l'arc-en-ciel en tous cas), et les ranger sagement comme s'il avait pas vraiment le droit de les toucher (c'est vrai que ça lui va pas trop).
Comment il fait ?
Pour pas sauter par-dessus la table et m'embrasser ?
Comment i
Putain il vient d'allonger ses jambes sous la table et maintenant nos genoux se touchent, le con.
Il me rend malpoli et tout rouge.
J'ai un regard qui dit : ça va pas la tête de faire ça ici ?
Ça doit encore être son histoire de répercussions mais moi j'y comprends rien, dans ma tête y a des cases et les cases doivent se cocher : soit on est des amoureux, soit on est des rien du tout et on se fait pas du genou sous la table dans la bibliothèque ...
- T’as vraiment envie de travailler, Pablo ?
Je regarde mes livres et puis je le regarde lui (c'est vachement plus intéressant).
- Je ... j'sais pas.
Il a pas dû voir que j'en étais même pas capable.
- C'est que j'ai rien fait du week end, tu sais ...
J'ai pleuré, j'ai boudé, j'ai coupé mes cheveux, j'ai pensé à toi, je me suis allongé sur mon lit avec toi quand t'es venu à l'improviste et que j'étais en jogging, je t'ai embrassé, je t'ai touché, avec ton pull et puis sans ton pull, je t'ai encore embrassé, tu m'as embrassé aussi, on a parlé et t'es parti.
J'ai même pas défait mon sac de vendredi à lundi.
Je le regarde et je me lève de ma chaise, je vais m'assoir à côté de lui, nos genoux se touchent encore et cette fois y a pas que nos genoux, y a aussi ma bouche sur sa joue, comme un bisou d'ami (même si les garçons font pas ça normalement), qui ressemble vraiment à un bisou d'amoureux parce que je m'y attarde un peu.
Je le regarde comme si je lui demandais la permission sauf que je me suis trompé, la permission, c'est avant ...
- Tu veux faire quoi d'autre ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Mar 30 Déc - 9:07

Pablo n’a pas dérougi et je pourrais presque le trouver … mignon. Je pourrais presque le trouver adorable, j’aurais presque envie d’éteindre le feu de sa peau avec mes mains froides posées dessus. Sous la table, je touche un peu ses genoux avec les miens, je cogne un peu dedans sans faire exprès et je le regarde toujours.
Il dit qu’il sait pas, qu’il a rien fait du week-end.
- On s’en fout de ça, non ?
Il se lève et vient s’asseoir à côté de moi. Je le regarde un peu bizarrement et ses lèvres viennent se déposer sur ma joue. C’est pas juste un petit bisou, c’est plutôt un baiser qui s’attarde un peu trop longtemps. Ça me fait un peu raidir le dos et contracter chacun de mes muscles. OK, pour lui faire du genou sur la table je veux bien mais quand il s’agit de m’embrasser en public là y a plus personne.
Je serre un peu les dents.
J’aime pas trop trop ça je crois.
On se regarde et ses yeux ont l’air un peu coupable. Dans les miens il y a des morceaux d’orage qui traduisent une mini-colère déjà enfuie.
Je dis rien.
Je desserre doucement les doigts et me relâche un peu maintenant qu’il se contente juste d’être assis à côté de moi.
- Tu veux faire quoi d'autre ?
Mes sourcils s’étonnent un peu.
- Ben on est pas obligés de rester ici. On peut partir et aller traîner dehors plutôt que s’asseoir toute la journée ici. C’est pas très grave si tu loupes une journée d’école, Pablo. On dira que t’es malade et puis c’est tout.
Je crois que j’ai pas trop répondu à sa question.
Il a un peu du mal à me suivre dans ce que je veux faire, Pablo. Il est trop scolaire, on dirait qu’il aime quand tout est carré et précis. Moi j’préfère quand ça explose dans tous les sens, j’préfère quand ça fait des étincelles, quand je crie très fort, quand je ferme les yeux quand je pédale à contre-sens. Mais ça va venir, je le sais, ça va arriver tout doucement. Il faut lui laisser le temps de s’habituer à moi, à mes brusqueries, à ce qui fait de moi Sal Paulson. Tout comme je dois m’habituer à lui. Lui qui aime bien rester allongé à lire, les jambes étendues contre les miennes, lui qui aime bien qu’on se regarde dans le silence.
Je le regarde et mes yeux supplient un peu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Mar 30 Déc - 15:54

Si ça se trouve il va me coller une droite devant tout le monde pour avoir fait ça.
Mais est-ce qu'on peut taper quelqu'un devant les autres et l'embrasser quand il n'y a plus personne pour regarder ?
Je sais pas, je trouve que ça va pas très bien ensemble.
- Ben on est pas obligés de rester ici. On peut partir et aller traîner dehors plutôt que s’asseoir toute la journée ici. C’est pas très grave si tu loupes une journée d’école, Pablo. On dira que t’es malade et puis c’est tout.
Je fronce les sourcils, ça m'arrive jamais, je me sens un peu comme lui, là, et ça me va pas très bien je pense, en tous cas moi ça me fait un peu mal à la tête et même au front tout court, à la peau plissée alors qu'elle en a pas l'habitude, ça embête un peu tout le monde, d'en arriver là, de froncer les sourcils, mais il me laisse pas trop le choix.
J'aime vraiment comment il dit mon prénom.
Mais c'est pas la question.
- J'ai ... j'ai déjà raté l'école la semaine dernière.
Il va me tuer.
(C'était quand on a fait du vélo et qu'on s'est embrassés et qu'il a pleuré ... pleins de trucs.)
Moi je veux bien sécher les cours pour un garçon que j'aime et qui m'aime, je l'ai déjà fait avec d'autres et je veux bien recommencer, mais pas si ce garçon fait juste ce qu'il a envie de faire quand il a envie de le faire (m'embrasser, me prendre dans ses bras), et aussi quand y a que nous deux, ça m'intéresse même pas, même si je le trouve très beau et très gentil.
On s'en fiche des répercussions, non ?
Il a oublié qu'il a dit ça ?
Et mon cœur, t'as oublié comment tu souriais tout à l'heure ?
Ça va tellement vite l'amour, ça monte et ça descend encore plus fort qu'un ascenseur.
Je le regarde.
Lui aussi, il a quelques tâches de rousseur.
J'avais encore jamais vu.
Lui aussi, il a ses propres étoiles.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Mar 30 Déc - 18:19

- J'ai ... j'ai déjà raté l'école la semaine dernière.
Pour une fois, mes sourcils se haussent au lieu de se froncer. Je serre un peu mes poings sous la table et ma peau se tend sous ma mâchoire contractée. Je hoche simplement la tête puis hausse les épaules. Il me regarde mais dans mes yeux il y a des nuages en colère.
Je suis vexé.
Est-ce que c’est sa façon de dire non ?
Je déteste ça.
Je recule ma chaise et me lève.
- Laisse tomber alors. À plus.
De bonne humeur, je lui aurai passé la main dans ses cheveux, j’aurai eu un geste tendre, un quelque chose qui dirait que c’est pas grave. Que c’est pas grave. Mais c’est grave, et ça me pèse, là. J’croyais qu’il était amoureux de moi ? C’est pas ce qu’il a dit ? Si, il l’a dit, il me l’a montré, même, avec sa bouche sur la mienne et ses mains sur moi. Moi j’croyais que quand on était amoureux on devait passer du temps ensemble, faire des jolies choses, même juste s’asseoir et attendre que le soleil se couche.
Mais lui il a déjà raté l’école la semaine dernière.
Du coup ça va pas être possible.
Moi non plus ce sera pas possible le jour où il voudra m’embrasser parce que je l’aurai déjà fait la semaine dernière.
Je balance mon sac sur mon épaule et je quitte la bibliothèque. J’ai envie de gueuler un coup et de donner un ou deux coups de poing dans le mur.
Ça m’enrage.
Mais je reste dans le couloir à faire les cent pas, je réfléchis à deux cent à l’heure et je me demande s’il va sortir. S’il va venir, s’il va me prendre par la main et me dire OK, c’est bon, on va aller dehors, on va faire ce que t’as envie de faire. Putain mais moi j’ai fait des efforts pour aller vers lui ! Je suis venu dimanche de mon plein gré, j’ai été tendre, j’ai été beau pour lui.
Et il veut même pas venir.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Sam 3 Jan - 15:38

Je regarde tout ce que ça lui fait de m'entendre dire ça dévaler son visage : la vexation, la colère, le mépris, l'indifférence, le ras-le-bol, ça se fait à une vitesse délirante et ça me bouffe le cœur d'attendre que la réaction passe ses lèvres.
À plus.
À plus, c'est ça qu'il me dit.
A+, comme une bonne note.
A comme amour, + comme une croix.
J'aime pas les croix, je veux pas de croix sur nous, et puis il s'en va.
Il s'en va en me laissant avec sa petite croix.
Il faut que je lui coure après le problème c'est qu'avant qu'il arrive j'étais presque décidé à faire mes devoirs et j'ai étalé sur toute une table des cahiers, des feuilles, des livres et des crayons, il faut que je remette tout dans ma trousse et dans mon sac, à peu près bien rangé, et ça me prend au moins bien trente ans.
Il doit déjà être en Islande à l'heure qu'il est lui ...
Je pousse la porte avec le cœur qui bat (mais plus que normalement).
Oh mes étoiles s'il vous plaît, revenez, revenez.
Il est toujours là et je soupire en le regardant, mon petit animal sauvage.
Sal petite frappe qui prend beaucoup de place dans ma poitrine.
J'attrape son poignet, mes doigts en font à peine le tour mais c'est juste histoire de dire : oh, je suis là.
Je suis toujours là.
Mais toi, toi t'es jamais là, t'es toujours parti, quand t'arrives t'es déjà ailleurs, quand tu t'assois t'as tout de suite envie de te relever, t'es toujours parti dans la nuit, dans les jardins des gens, sur des routes désertes, sur ton vélo.
Tu tiens pas en place.
Et moi j'arrive pas à courir toute la journée.
- Fais pas la tête ...
Ma main a glissé de son poignet pour toucher ses doigts.
Pas fait exprès.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Dim 4 Jan - 18:31

- Fais pas la tête ...
C’est sa voix qui surgit du couloir, sa voix toute basse et puis son corps, là, à côté de moi. Je le regarde et j’ai les yeux toujours un peu en colère parce que je suis vexé. Je sens ses doigts qui viennent chercher mon poignet et puis ils le lâchent et s’échouent contre les miens. Je repousse sa main et je la garde rien qu’à moi. J’ai pas envie de la lui donner, pas maintenant.
J’ai envie de lui donner un coup au visage et lui dire que j’en ai plus qu’assez d’avoir un ami comme lui.
- Mais …
Je bafouille.
- Tu dis que tu m’aimes et t’as même pas envie d’aller dehors, avec moi ! J’croyais que c’était comme ça que ça se passait. J’croyais que tu devais dire oui à tout et que je devais te dire oui à tout. Qu’on devait se faire plaisir et toi tu veux pas, tu veux pas. J’appelle pas ça s’aimer, moi.
J’ai les mains qui tremblent.
- C’est quoi, mon problème ? J’suis pas comme il faut, c’est ça ?
Est-ce que c’est moi, moi qui suis trop turbulent, moi qui crie trop, moi qui m’énerve trop vite, moi qui m’agite dans tous les sens, moi qui sais pas bien faire avec les corps des garçons, moi qui voudrais que ça se passe bien mais qui fais toujours pas comme il faudrait, moi qui porte des joggings sales et des baskets blanches pleines de terre …
Alors si, si, je fais la tête, je boude et je lui en veux.
Je voudrais juste que ça se passe simplement.
J’aimerais ne pas avoir à me heurter à des murs parce que je propose de sécher l’école et de faire les voyous sur les trottoirs de la ville. J’aimerais que ça roule tout seul, que ça se complique pas parce que c’est déjà difficile pour moi. C’est déjà difficile pour moi de m’avouer que oui, j’aime embrasser un garçon, que oui, j’aime toucher un garçon.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Dim 4 Jan - 20:28

Évidemment il me laisse pas toucher ses doigts plus longtemps.
Le temps qu’il s’en rende compte et c’est fini.
Il a le même regard que l'autre jour quand le mec dans le couloir m'a bousculé et qu'il a pas dit pardon, j'ai cru qu'il allait se mettre à le taper, je veux pas qu'il me tape, je veux qu'on s'embrasse dans la bibliothèque.
- Mais ...
J'ai envie de fermer les yeux très fort pour pas entendre ce qui va suivre.
Mais c'est pas comme ça que ça marche.
J'ai quand même fermé les yeux parce que c'est déjà assez difficile comme ça de l'entendre me parler comme ça, je préfère pas voir comment ça déforme son visage, et puis je peux presque faire comme si c'était quelqu'un d'autre qui criait.
Il crie.
Il crie sur moi oui.
Il dit des trucs qui me font mal comme des prises de sang, et tout ce qu'il dit me montre à quel point il est déçu, je rouvre les yeux juste à temps pour voir sa bouche me dire :
- J’appelle pas ça s’aimer, moi.
Sa bouche qui a embrassé la mienne hier.
Plein de fois ... j'arrivais même plus à compter ...
Dis l'amour ?
T'es toujours là ?
Ah, tu te cachais ...
Dis, pourquoi ça fait déjà aussi mal ?
Je croyais que c'était plus tard, plus vers la fin, on vient à peine de commencer, là ...
- Ah parce qu'on s'aime, maintenant ?
Ma voix tremble presque autant que ses mains.
Faut pas que je me mette à pleurer, il serait capable de rigoler.
- J'étais pas au courant, c'est plutôt une bonne nouvelle non ? Mais alors je comprends pas pourquoi tu fais la grimace quand je t'embrasse sur la joue, rien que sur la joue ! Pourquoi quand je te prends la main tu veux pas ? C'est marrant que tu dises qu'on était censés se dire oui à tout parce que toi justement tu dis toujours non ... Enfin tu le dis pas vraiment mais je suis pas débile ... Je veux bien rater l'école de temps en temps pour toi, mais toi, tu donnes rien en échange et ça, ça me fait mal tu comprends ? Ça me donne pas envie de dire oui.
(J'ai essayé d'être plus doux sur la fin mais en fait moi aussi je suis en colère maintenant.)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Jeu 8 Jan - 18:14

J’ai les yeux baissés sur Pablo. Les siens sont fermés très forts. Je le sais que c’est fermés très fort parce que ses paupières sont un peu plissées, comme si c’était douloureux. Et je crois que c’est douloureux pour lui de m’entendre lui parler comme ça. Mais parfois je suis pas un gentil garçon, je suis pas un gentil garçon, j’ai des couteaux sur le bord de la langue qui attaquent ses tympans.
- Ah parce qu'on s'aime, maintenant ?
Sa voix trébuche.
Ses mains aussi tremblent.
Ça me fait un nœud dans la gorge. Je voudrais lui dire que lui, lui il m’aime. Je sais qu’il m’aime, il me l’a déjà dit, ou alors je l’ai compris tout seul, comme un grand. Mais avec Pablo j’ai compris qu’on se touchait pas pour rigoler, j’ai compris qu’on s’embrassait pas juste comme ça. Je sais que chacun de mes gestes, que chacun de ses gestes, ça veut dire quelque chose. Je sais aussi que ce sont des élans de tendresse qui s’échouent sur nos épidermes. Je sais aussi que ça nous rend un peu heureux, qu’on en redemande même si moi ça me dérange un tout petit peu.
Il continue de parler. Je reste le regarder droit dans les yeux.
J’ai pas peur de lui.
Il dit que je ne lui donne rien en échange et ça me fait un petit peu de mal. Pourtant j’ai l’impression de lui donner beaucoup, j’ai l’impression de remuer des montagnes pour être comme je suis avec lui. Il sait pas, mais c’est la première fois que je me sens comme ça avec quelqu’un. Un peu fébrile. J’ai l’impression que ma carapace invisible fond tout doucement. Parfois quand il me regarde j’ai les joues qui chauffent et j’ai l’impression d’être nu devant lui.
Il sait pas.
Pour le faire taire, je ferme les yeux très fort et je l’embrasse. J’ai la main dans sa nuque, mon corps contre le sien et son dos contre le mur. J’ai ma bouche violente sur ses lèvres. C’est ma façon de lui dire tais-toi, mais tais-toi, tu sais pas de quoi tu parles, tu sais rien.
On se connaît pas, après tout.
Je le lâche mais mes doigts restent dans son cou.
Les yeux dans les yeux
Mon nez presque contre le sien
- Est-ce que j’fais la grimace, là ?

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Jeu 15 Jan - 19:37

J'ai juste envie qu'on se prenne la main dans le couloir, pourquoi je suis obligé de m'énerver pour qu'il comprenne ?
Maintenant j'ai le cœur qui bat beaucoup trop vite pour un lundi matin.
J'aime pas ça.
En plus c'est pas les bons battements forts, c'est les autres, ceux de la colère, ceux qui font mal à la bouche, franchement c'est pas mes préférés ...
Je préfère ceux chargés d'étoiles, comme hier quand je le regardais enlever son t-shirt et que j'avais mortellement envie de l'aider mais je l'ai pas fait.
- Est-ce que j'fais la grimace, là ?
(Pour ceux qui auraient pas suivi, il vient juste de m'embrasser, en me poussant contre le mur, la main derrière le cou pour m'empêcher de bouger ou de réagir, ça m'a presque fait mal, j'ai eu l'impression que c'était sa façon à lui de m'engueuler mais en arrêtant de crier.)
Je suis partagé entre sourire (parce que sa BOUCHE) et continuer de crier (parce que PUTAIN).
Finalement je l'oblige juste à me lâcher, j'ai envie de pleurer je sais pas si je vais réussir à dire quelque chose et j'ai plus envie de le regarder.
- Ben non évidemment ... Parce que c'est toi qu'as choisi ... Pourquoi moi j'ai pas le droit de t'embrasser ? Pourquoi t'as envie que de temps en temps ? Si c'est comme ça, trouve-toi un autre garçon plus patient et moi, j'irai voir ailleurs ... Je t'aime pas encore complètement tu sais ... Sauf si tu tiens vraiment à m'faire du mal ...
Je renifle les un millions de larmes qui me prennent la gorge.
Je me fais même pas applaudir ...
Moi j'aime quand il est gentil avec moi aussi, c'est magique, c'est comme la pluie après le beau temps, c'est presque ce que j'aime le plus de lui, j'aime quand il vient chez moi sans me le dire et qu'il ose même pas entrer, mais je peux pas passer mes journées à attendre qu'il fasse des trucs comme ça.
C'est pas que je suis pas patient.
C'est que la vie, c'est pas des petits trucs par ci par là, des pics de calme.
Pas pour moi.
Ma vie, elle est linéaire, et je le laisserai pas tout éparpiller dans toutes les directions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Sam 17 Jan - 12:06

Je recule d’un pas et je me sens traversé par quelques milliers d’émotions. D’abord je me sens en colère, je me sens en colère et vexé parce qu’il veut pas, parce qu’il me dit non. Et moi j’aime pas ça, qu’on me dise non. Je voudrais qu’on me dise oui à tout, qu’on salue tous mes caprices, je voudrais qu’on puisse s’amuser toujours, qu’on ne s’ennuie jamais, qu’on parte à l’autre bout du monde à pied et avec un sac à dos mais qu’on fasse quelque chose. Et s’asseoir sur une chaise à écouter un faux-intelligent parler pendant huit heures c’est pas faire quelque chose. Je veux de grandes choses, de belles choses, des milliards d’étoiles dans les yeux, des souvenirs incroyables, les mains qui tremblent. Et puis je me sens nul, aussi, plus bas que terre, à chier. Je me sens nul de lui imposer toujours, de finalement pas faire tant que ça d’effort.
J’ai une boule dans la gorge.
- Ben non évidemment ... Parce que c'est toi qu'as choisi ... Pourquoi moi j'ai pas le droit de t'embrasser ? Pourquoi t'as envie que de temps en temps ? Si c'est comme ça, trouve-toi un autre garçon plus patient et moi, j'irai voir ailleurs ... Je t'aime pas encore complètement tu sais ... Sauf si tu tiens vraiment à m'faire du mal ...
Il renifle.
Ses yeux brillent un peu trop.
Je prends une profonde inspiration et du bout des doigts je touche sa joue. Mon autre main revient dans sa nuque et je l’attire contre moi. C’est une étreinte qui dure deux secondes à tout casser. J’ai juste le temps d’avoir un peu le nez dans ses cheveux, mes doigts qui se serrent un peu sur sa veste, mes yeux qui se ferment, et c’est terminé.
- J’suis désolé.
Je hausse une épaule.
Est-ce que je dois encore lui expliquer que je suis désolé, que je sais pas faire, que j’ai jamais su faire, qu’il faut m’apprendre, me montrer, m’apprivoiser un peu, aussi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Sam 17 Jan - 15:48

Si seulement mes lacets étaient défaits j'aurais une excuse pour me pencher et laisser quelques larmes fondre dans le tissu de mon jean, par-dessus de mon genoux mais non, mes lacets sont impeccables comme d'habitude, je les fais toujours bien parce que j'ai peur de trébucher tomber sinon.
Le bout de ses doigts frôle,
brûle,
caresse,
tatoue,
raye,
ma joue.
Et puis il me prend contre lui mais ça dure à peine deux secondes, juste le temps de s'en rendre compte et c'est fini, c'est parti, même pas le temps de pleurer, même pas le temps de me remettre les idées en place, même pas le temps de retrouver la trace de son parfum.
J'ai toujours envie de pleurer.
Vivement que je sois chez moi (ou dans le bus).
Les câlins qui passent à toute vitesse ça me tue.
- J'suis désolé.
Je hausse les épaules.
Je sais pas quoi dire.
Je sais pas ce qu'il attend.
Je vais pas dire que c'est pas grave parce que c'est pas grave.
C'est grave de faire pleurer un garçon, c'est pas bien.
Mais je vais pas le laisser là, me retourner parce que lui il viendra pas me chercher, il prendra ça comme une rupture alors qu'on est même pas ensemble, et même si ce soir il sera triste de pas m'avoir rattrapé, il le mettra de côté dans sa tête et il recommencera les filles.
Je peux rester là.
Comme ça.
Je peux rester là jusqu'à ce qu'il décide de ce qu'il veut faire de nous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Dim 18 Jan - 17:27

Je crois qu’il s’en fiche.
Je crois que mon étreinte minuscule, que mon je suis désolé à deux sous, ça ne lui fait rien. Ou alors ça lui fait plus de mal que de bien. Mais j’y arrive pas, moi, je suis désolé, désolé, désolé. J’ai que ce mot à la bouche mais je suis maladroit et je sais même pas c’est quoi être amoureux. Je sais pas encore détecter les symptômes.
Mais je crois que quand je suis avec Pablo, je me sens bien. Je me sens bien et j’ai envie de sourire, de le toucher, de passer du temps avec lui, de le regarder, de rire. Et c’est ça, l’amour, non ?
C’est comme ça que j’aime.
Je me retourne, le dos contre le mur et me laisse glisser contre ce dernier. Le jogging sur le sol, je fixe le lino.
- Je peux faire des efforts, j’en suis capable. Il … il faut juste que tu me montres comment faire, que tu m’expliques. Parce que moi je sais pas comment on fait, j’ai jamais eu personne à copier, à prendre comme exemple. Pourtant j’ai envie, j’ai envie de …
(… de construire quelque chose avec toi).
J’ai parlé très vite et très bas, comme si j’avais peur qu’on m’entende.
Mais peur de quoi, de qui ?
Je n’ai pas d’ami, de toute façon. Seulement un presque petit-ami.
Un presque amoureux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Mar 20 Jan - 18:15

J'ai eu des amoureux c'était des soleils, des bulldozers, des grands, des petits, des musiciens, j'ai eu Léo qui était comparable à rien et maintenant j'ai Sal, je sais pas ce que c'est comme sorte de garçon, il va dans toutes les cases lui, ça m'embête pas mais quand il voyage d'une case à une autre, moi j'ai du mal à le suivre.
Je suis asthmatique des sentiments.
Je cours pas bien après les garçons.
Maintenant j'ai Sal.
Maintenant j'ai Sal.
Mais est-ce que je l'ai vraiment ?
J'ai l'impression qu'il me file entre les doigts, de la fumée de ses cigarettes, à chaque fois que j'ai envie de l'embrasser, quand je parle de choses un peu sérieuses, quand je veux faire mes devoirs, quand je veux enlever mon t-shirt, Sal s'en va, Sal fait demi-tour.
Je sais pas si je l'ai vraiment.
Même là quand il s'appuie contre le mur pour s'assoir je sais pas si j'ai le droit d'aller le voir, et sur mes épaules, mon sac commence à être très très lourd, comme si mes devoirs devenaient de plus en plus lourds à force de pas les faire.
Ben mon cœur c'est pareil Sal, plus tu le fais poireauter, plus il pèse dans ma poitrine, c'est gênant pour marcher.
- Je peux faire des efforts, j’en suis capable. Il … il faut juste que tu me montres comment faire, que tu m’expliques. Parce que moi je sais pas comment on fait, j’ai jamais eu personne à copier, à prendre comme exemple. Pourtant j’ai envie, j’ai envie de …
Il a parlé tellement vite qu'il y a des mots qui ne ressemblent à rien.
Il a parlé tellement bas qu'on dirait qu'il y croit pas.
Il regardait ses chaussettes ...
- Ben laisse-toi faire c'est tout.
Je m'agenouille par terre à côté de lui, et même si j'ai très envie de poser mes mains sur ses cuisses sur le jogging je les garde pour moi.
Par contre j'ai très envie de l'embrasser et je le fais tout doucement.
Tu vois ça fait pas peur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Mer 21 Jan - 18:32

- Ben laisse-toi faire c’est tout.
Je voudrais lui rire un coup au nez et dire ah, si c’était si facile de se laisser faire … C’est difficile parce que c’est la première fois pour moi, dans ma vie, que j’aime les garçons. Et devant les autres, j’ai jamais su tenir la main d’une fille. Je suis même pas doué pour dire, pour bafouiller un je t’aime. Je suis nul pour ça, pour les gestes tendres et les mots d’amour. Mais ça c’est parce que j’ai pas eu l’exemple de deux parents qui s’aiment et qui s’embrassent devant leurs enfants même si c’est un peu répugnant. J’ai eu que moi et moi seul et quelques films pour adultes pour améliorer mes connaissances.
Ça m’a pas vraiment aidé.
Pablo me rejoint sur le sol et je suis un peu content de voir son visage, les tâches de rousseur qui sont sur son nez, ses deux grands yeux, sa bouche, ses joues. Puis ce visage que je commence tout doucement à apprendre et à apprivoiser s’approche tranquillement du mien et cette fois-ci je ferme les paupières mais tout doucement, sans que ça me fasse mal aux cils.
Nos lèvres s’effleurent et s’épousent une ou deux secondes.
C’est ce qu’il faut pour calmer un peu les battements de mon cœur et me dire qu’il faut que j’arrête d’avoir peur. Parce que Sal il n’a jamais peur. Sal c’est un vainqueur, un conquérant, un grand garçon et peut-être un jour un grand homme. Sal il a pas peur de fermer les yeux sur son skate en roulant à contresens mais par contre embrasser un garçon dans les couloirs du lycée ça, ça le fait fuir en courant.
Allez, je vais me mettre sur mes deux jambes et je vais chasser la peur.
Je vais souffler dessus et elle va faire demi-tour vite fait bien fait.
Je rouvre mes yeux et je lui souris.
J’ai envie de m’allonger avec lui sur son lit et le câliner un peu.
Comme dimanche.
Mais sans la boule au ventre, sans la retenue au bout des doigts.
Je colle ma bouche contre son oreille.
- Tu veux toujours pas sécher l’école ?
Je demande finalement. S’il dit non je hausserai les épaules. Je dirai c’est pas grave, c’est plus aussi grave que tout à l’heure. Et je recommencerai demain.
Et après demain.
Et les jours d’après.
Jusqu’à ce qu’il réponde « oui ».

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Sam 24 Jan - 20:56

On pourrait faire de grandes choses nous deux tu crois pas ?
On pourrait voler ...
On pourrait devenir des papillons, bon, des aigles qui font peur, si tu veux ...
Tu pourrais râler toute la journée ou quand je te dirais des jolies choses, tes déclarations d'amour à toi, ça pourrait se passer sur ton vélo, je sais pas, je m'en fous, moi, on pourrait aller tellement loin, à vélo ou à pieds d'ailleurs.
Je sais moi.
J'en suis sûr.
Laisse-toi faire, c'est pas compliqué, je sais que tu l'as jamais fait mais pour une fois dans ta vie, laisse-toi guider par quelqu'un d'autre, quelqu'un qui te veut du bien (pas ton frère, tu vois).
C'est pas compliqué.
Tu me donnes ta main, moi je sais m'y prendre.
J'aime tellement le bruit de nos baisers, j'ai un peu menti quand j'ai dit que je pouvais encore aller voir ailleurs, que j'étais encore cap de me passer de lui, c'est moche mais j'ai menti, c'est pas vrai, mon corps entier l'a imprimé, c'est fini maintenant, c'est fini jusqu'à ce qu'on en ait marre.
- Tu veux toujours pas sécher l’école ?
Ça me fait un drôle d'effet quand il me dit ça.
Peut-être parce qu'il a parlé tout bas.
Avec sa voix de séducteur et tout ça.
Je l'aide à se relever (et c'est marrant parce qu'au début il est tout bas, assis, il m'arrive à la taille, et puis au fur et à mesure il s'agrandit et quand il est complètement debout il fait deux têtes de plus que moi).
Je garde sa main et je commence à marcher.
... Ça veut dire oui, hein, oui on sèche.
Mais c'est mieux de pas le dire.
- On sort ensemble ?
J'ai dit ça avec une voix pleine de sourire, la voix enjouée, sur le ton de la conversation, et je sais pas si ma question c'est une métaphore ou alors une constatation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 48

MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   Lun 26 Jan - 14:32


Il tient ma main dans la sienne et nous relève tous les deux. Ma paume reste bien accrochée à celle de Pablo et on se met à marcher dans le couloir. Comme des amoureux. J’essaie de me dire que c’est pas grave, qu’on s’en fout après tout, c’est jamais rien que deux mains qui se touchent et qui s’enlacent. C’est seulement, ça, rien d’autre.
- On sort ensemble ?
Il demande (il y a un sourire dans sa voix).
J’ai les joues qui rougissent un peu. Là c’est le moment où j’ai pas le droit de me planter, c’est le moment où il faut pas que je fasse une connerie. C’est le moment où je dois lui prouver que je suis un chouette type et pas un garçon capricieux qui voudrait qu’on lui dise oui à tout.
Alors pour toute réponse, ma main quitte la sienne et je viens serrer sa taille contre la mienne.
Et on marche comme ça dans les couloirs.
Et même qu’on croise des garçons et des filles.
J’ai l’air très décidé avec mon copain rien qu’à moi que je serre tout contre moi en marchant. Nos cuisses se touchent à chaque pas et j’ai pas peur. J’ai pas peur du tout. Finalement c’était rien, c’était rien du tout. Fallait juste penser à étendre un peu plus loin le bras, à l’emmener faire le tour du monde de Pablo, le tour de sa taille.
Je ne sais pas si je serai toujours aussi téméraire, à prendre de grandes décisions comme celle-là.
Mais pour une fois je pense que
j’ai fait le bon choix.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: ☆ LE PETIT PRINCE ☆   

Revenir en haut Aller en bas
 

☆ LE PETIT PRINCE ☆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» petit craquage mais bien ciblé !
» L'histoire de petit Louis
» petit morceau de tendresse
» Un petit écureuil très curieux...
» Un petit coucou !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ENDROIT ::  :: PALO ALTO :: PABLO ☆ SAL-