AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 j'ai tout cramé. (kasia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: j'ai tout cramé. (kasia)   Mer 26 Nov - 23:59

Dans l'air y'a l'odeur de mon herbe qui danse et un sourire géant contre mes joues. Ça tire comme une merde et putain, c'est l'extase. En fond y'a mon remix qui joue et les voisins qui cognent au plafond et
c'est parfait, simplement.
Je fais que monter un peu plus le son.
Faut bien tendre le nez parce que y'a aussi une odeur de sucre dans le ciel. Ça sent bon mais surtout ça goute bon, limite j'ai toujours les doigts dans le mélange et il reste pas assez de truc pour faire le truc.
euh, le gateau, voilà.
et puis j'crois que j'ai mis trop de lait, et que le chocolat il est noir trop noir, genre 90% c'est même pas bon.
mais c'est super bon, j'dois être trop pété j'imagine, on s'en fout.
J'mets tout au four et voila. Kasia il va être content pour nos deux ans.
J'boite comme une merde jusqu'au canapé et j'me pose, y'a bob l'éponge qui fait a que coucou patrick et moi qui ricane comme un con. Putain, j'les adore ( et je m'endors ).
J'sais pas trop c'qui se passe, juste que Kasia hurle BONJOUUUR AMOUR en arrivant à l'appart, que j'me réveille brusquement et que ça sent vraiment pas bon.
« putain, le cake » Mon corps prend une éternité à bouger, j'suis mou, ailleurs, un peu dans les rêves et j'ai mon érection du faux-matin ( kasia avait un t-shirt bob l'éponge et il m'appelait patrick, j'ai pas trop compris mais c'était bien )
Kasia est tout affolé quand j'parviens enfin à me lever pour éteindre le four et en sortant mon gâteau cramé. Là c'est certain, il va pas aimer ; et ça me fait ricaner. J'dois rester deux minutes devant le cake sans répondre à ricaner tout bas parce qu'il a une gueule de merde, ce foutu cake.
J'ai p'être trop fumé. Avec les médocs ça fait jamais un bon mélange. Mais j'oublie à chaque fois. «euh, joyeux 13 novembre de deux ans d'amour ? » J'rigole tout bas comme un taré mais j'ai oublié un autre truc important ; on est même pas le 13.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Mer 26 Nov - 23:59

C'est triste,
j'ai pas envie de rentrer à l'appartement.
Il est tout humide et pleins de défauts mais avant je les voyais pas, trop aveuglé par l'amour et les étoiles.
Depuis j'ai eu le temps de m'y attarder et les détester.
Si je m'écoutais, je rentrerais chez papa et maman mais qu'est-ce que je pourrais bien leur dire ?
j'aime plus mon fiancé.
Je préfère qu'on me coupe un bras que de rester avec lui plus longtemps.
J'étouffe.
Je fais exprès de marcher tout doucement pour ralentir le moment où je mettrais un pied dans ce maudit chez-nous où je me sens même plus à ma place.
Il me faut quelques secondes pour mettre mon masque de bonheur parfait et ouvrir la porte.
Ma voix brise le silence et l'odeur de cramé/herbes.
« putain, le cake »
Je fronce les sourcils et me penche pour attraper le chien et lui faire un câlin. Lui, au moins, je sais qu'il m'aime. C'est le seul à venir me voir quand je rentre de l'école sinon j'ai l'impression de vivre seul tous les jours.
«euh, joyeux 13 novembre de deux ans d'amour ? »
On est pas le 13 novembre.
Et puis deux ans, c'est long.
Trop long.
ça va durer encore longtemps, tu crois, nous deux ?
Je le regarde en me cachant un peu derrière Neige parce que j'assume pas ma question. Elle peut vouloir dire pleins de choses plus ou moins horribles mais moi je sais que je pense à l'horrible.
Mais je veux pas blesser Jan, tout sauf ça.
Alors, je me reprends.
il est beau, ton cake. joyeux anniversaire à nous.
C'est pas vrai, son cake ressemble à du pneu mais je me sens capable d'en manger juste pour lui faire plaisir.
Sortez-moi de là.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:00

Je ris encore un peu avant de soupirer, un peu brusquement. J'ai l'impression d'avoir tellement d'air dans les poumons, c'est fouuuu. J'vais m'envoler et j'espère que Kasia va tenir mes doigts serrés, sinon ça va être triste, sans lui.
J'renifle un peu, touche le gâteau du bout du doigt avant de tourner mes yeux vers lui.
Le chien est dans ses bras. Je l'avais oublié, celui-là. Au moins, j'lui ai pas marché dessus. J'déteste l'entendre couiner quand ça arrive, j'ai l'impression d'être pire qu'un monstre. Genre Godzilla mais pire, encore.
J'gratte ma tête et j'soupire un peu parce que ça sent pas bon, que j'suis con mais j'ai même pas assez de concentration pour le dire ou le penser vraiment. C'est comme avoir nager des heures et être incapable de s'accrocher à une bouée, quand elle ramène le bout de son nez.
« ça va durer encore longtemps, tu crois, nous deux ? » J'reste comme ça un peu con, les doigts dans mes cheveux et les sourcils froncés. Il est sérieux, là  ? Je penche un peu ma tête sur le côté, j'ai les yeux qui se perdent dans notre chez nous et j'comprends pas, j'y arrive pas, c'est con comme question, ça se pose même pas en fait.
C'est comme demander si je m'appelle Jan et lui Kasia. C'est évident.
C'est genre le seul test que j'pourrais passer, j'crois bien. Et dans n'importe quel état.
J'finis par sourire et hausser des épaules, un peu grossièrement. « Baaaaaaaaah euh... ouais » J'marmonne un peu tout bas, dans une barbe qui est pas là. Parce que bon, c'est logique.
Il en a de ces questions aussi. Mon cake est peut-être moche mais ça veut rien dire, ça. L'amour ça se compte pas en cake.
Autant j'ai la certitude d'avoir perdu John, autant j'ai la certitude de l'avoir liu. « il est beau, ton cake. joyeux anniversaire à nous. » J'ris un peu, bien con, tourne mes yeux vers lui.
Et je ris encore et hoche de la tête. « ouais, il a vachement de la gueule, ce connard de cake. » J'y fous mon doigt et c'est bouillant à l'intérieur, mais encore mou. J'le sors rapidement pour le foutre à ma bouche, les sourcils froncés. « putain d'cake. » J'gronde un peu et finis par pousser le plateau, avant de faire un signe de tête à Kasia.
J'crois que là, j'descends de mon nuage. J'dois avoir trop fumé, j'me sens en chute libre ou j'sais pas. « j'vais ouvrir la fenêtre... je crois. » J'reste un peu con sans bouger pendant un moment avant de saisir mes propres mots et d'aller ouvrir la fenêtre. Ça m'prend presque une minute à galérer dessus, mais j'y parviens et ça fait un clac qui résonne dans tout l'appartement. J'ris encore un peu - ça a rien de drôle, merde - avant d'soupirer comme si c'était la traversée du désert et puis d'me lever encore.
Ah, j'ai oublié un truc. Idiot, imbécile. ouais.
J'vais vers Kasia et j'pose un baiser contre ses lèvres.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:00

J'ai été méchant, je m'en veux.
C'est quoi cette question, qu'il doit se dire.
(il se le demande, je le vois dans ses yeux)
Peut-être que Jan va vouloir me mettre à la porte.
C'est à se demander s'il m'aime encore alors ça devrait pas être bien difficile pour lui.
J'essaie d'évacuer toutes les pensées négatives mais c'est difficile. Elles me prennent en otage et je sais plus comment réagir.
« ouais, il a vachement de la gueule, ce connard de cake. »
ça vous fait un point commun.
Je lui souris un peu parce que c'est Jan et qu'il reste quand même drôlement beau, même défoncé.
J'aurais bien aimé qu'il m'attende pour commencer les festivités mais on dirait que c'est trop lui demander. Je me baisse et pose le chien.
Lui, il se relève pour aller ouvrir la fenêtre et j'ai juste envie de m'évader par là.
Je reste là à fixer mon dernier issu. Je vois pas les lèvres de Jan venir jusqu'à moi et se poser contre les miennes. J'ai un léger recul mais c'est pas contre lui.
Je rêvais (mais il était pas dans mes pensées).
Tu veux qu'on fasse quoi pour notre anniversaire ?
Mes doigts caressent ses cheveux alors que je le regarde de tous mes yeux. Je perds pas une miette de son visage que je trouve toujours aussi beau après deux ans. Je me dis que ça, ça changera certainement jamais contrairement au reste.
Même Neige a changé, c'est te dire.
Je vais fumer.
Que je lui dis, d'une voix toute basse et fatiguée. On dirait pas que c'est notre anniversaire aujourd'hui.
Alors, je m'applique, je roule bien.
Je prépare ce qui m'aidera sûrement à donner un peu de joie entre nous deux.
Assis sur son canapé, je le regarde du coin de l’œil pour m'assurer qu'il se casse pas la figure.
Viens à côté de moi.
Je tapote du bout des doigts la place pour pas lui laisser le choix.
C'est notre anniversaire après tout, on va pas garder trois mètres de séparation toute la soirée quand même.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:00

J'fronce aussitôt des sourcils. Il a
Il a pas reculé, si ? J'me dis que c'est con, que c'est pas ça, j'ai imaginé ou j'sais pas quoi. J'Imagine souvent de toute manière. Parfois j'entends même la voix de John ou j'vois son nom sur mon portable alors que c'est pas du tout ça.
P'être que j'ai imaginé ça aussi. C'possible parce que cette connerie fait autant mal.
Alors j'me contente de sourire et de l'observer un peu, j'ai envie de l'embrasser encore parce que c'est un truc qui manque un peu présentement.
Même moi avec ma tête pleine de fumée, j'm'en rends compte. Il caresse mes cheveux et j'reste proche, même si j'sens pas aussi bon que lui. J'garde monv visage tellement proche que du sien que mes lèvres sont posées contre son nez.
Son nez c'est genre le canapé de mes lèvres, haha. Ça fait un peu bête dit comme ça.  Vaut mieux pas le dire à voix haute, je crois.  « Tu veux qu'on fasse quoi pour notre anniversaire ? » Ça me prend quelques secondes bien comprendre ses mots et j'ai le cerveau tellement déboussolé, présent mais pas là que j'sors un peu con. « mes lèvres se servent de ton nez comme canapé » Et je ris un peu.
Ouais, bravo. J'ai pas le temps de continuer ou de trouver une phrase cohérence à dire que Kasia soupire et s'éloigne. « Je vais fumer. » Tant qu'il disparait pas comme de la fumée, ça va.
Bon. Si c'est ce qu'il veut faire pour notre anniversaire, pourquoi pas.
J'hausse des épaules et je le regarde un moment en rester planté là. Y'a encore des cellules qui se déconnectent dans ma tête et des absences qui prennent places. Ça commence à être énervant et j'ai envie que le trip prenne fin, en fait.
C'est un peu la même histoire à chaque fois, je crois. « Viens à côté de moi. » Je sors du trou noir de ma tête et je vais le rejoindre, là où il a tapoté avec ses doigts.
Mon corps tombe comme une masse et je soupire lourdement. Faut bien observer, y'a surement de la fumée qui s'évade de mes poumons à la manière de p'tits moutons.
Je l'observe un peu et je glisse mes doigts dans son dos. J'demande pas son avis, un peu bête, pas poli, et je remonte son t-shirt pour dessiner des trucs. J'aime bien lier ses grains de beauté, c'est une habitude.
Parfois quand j'parviens pas à dormir je le fais mais il doit pas savoir. Je renifle un peu et j'pose mon menton contre son épaule. Ça non plus, je lui demande pas. « Tu fais quoi ? » Je baisse les yeux.
Ah.
« Ah, tu roules. » Je ris un peu et bouge mon visage, pose mon front contre son épaule, un peu caché, inspire un peu. « j'suis pas sorti aujourd'hui. » Je soupire un peu avant de continuer, lève les yeux et l'observe un peu. « j'dois avoir un peu d'argent encore. On peut prendre à manger en chemin et aller manger je sais pas où ? » J'crois même qu'il fait beau, dehors.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:00

Je me souviens de notre premier anniversaire.
J'étais tellement content que j'ai fait toutes les boutiques de la ville pour trouver le plus joli des cadeaux de la terre pour le meilleur copain de la terre (j'avais écrit ça sur ma lettre)
Puis finalement, Jan m'avait donné une bague, celle que je porte encore malgré les vagues et les secousses que je me reçois en pleine figure.
Si elle était pas là, je crois que je me souviendrais de rien. Je pense que mon cerveau ferait l'impasse sur notre passé, une sorte de rejet pour m'aider à partir et plus revenir dans ses bras.
Je sens ses doigts dans mon dos mais je bouge pas. Je continue de rouler et finis par prendre un briquet et allumer le joint.
Jan me demande ce que je fais.
Je lui réponds pas, il le voit.
« j'suis pas sorti aujourd'hui. j'dois avoir un peu d'argent encore. On peut prendre à manger en chemin et aller manger je sais pas où ? »
Je me tourne un peu vers lui même si l'envie est pas là.
L'année dernière on était déjà en train de parcourir nos corps en se disant je t'aime le plus de fois possible. On était bien tous les deux, on aurait jamais quitté cet appartement pour rien au monde.
Mais là, j'ai juste envie de le fuir.
Et lui aussi,
la preuve, il se propose.
C'est rare.
J'hausse des épaules et fronce les sourcils.
Ouais.
C'est un peu maigre comme réponse mais je préfère la fumée aux mots dans ma bouche.
On a qu'à aller manger des frites bien grasses pour rentrer au bout de dix minutes parce que t'en as marre.
Je le sais bien que ça va se terminer comme ça, Jan est abonné aux 'je suis fatigué', 'il fait froid', 'on se fait chier'.
T'as qu'à commander une pizza à domicile, ça reviendra au même. J'ai pas faim, j'ai déjà mangé avec un ami sur le chemin.
Un nuage de fumée quitte mes lèvres tandis que je me redresse pour aller dans notre chambre déjà plongée dans la nuit. La vérité c'est qu'on ouvre jamais les volets et que les draps sont crades.
Le lit, c'est le seul endroit où je me sens plus au moins en sécurité. Je peux pleurer dedans sans que personne s'en rende compte et évacuer toute ma frustration dans l'obscurité parce que je sais que personne la verra jamais.
L'ampoule est grillée.
On en a eu marre de briller, tous les deux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:01

Il est même pas confortable, Kasia. Enfin c'est pas de sa faute non plus. Il est tout petit.
Son épaule, c'est comme un pique de glace. Y'a que son ventre ou ses cuisses où j'aime bien me poser mais dernièrement
Dernièrement si je me souviens bien, c'est pas confortable pour lui, il dit avoir mal au ventre ou je sais pas.
La dernière fois j'ai rigolé et j'ai demandé s'il était enceint, il a fait une sale tête comme si j'étais le pire des cons. Depuis je demande plus parce que son regard, ça a fait mal mais
j'oublie avec la fumée, ça va.
Je me suis même acheté un oreiller rond, il est moche, jaune moutarde et pas trop confortable, mais parfois quand j'suis bien fatigué c'est comme le ventre de Kasia ou ses cuisses et je m'endors comme un bébé.
Faux haha ; c'est arrivé qu'une fois. « On a qu'à aller manger des frites bien grasses pour rentrer au bout de dix minutes parce que t'en as marre. » Je redresse un peu mon visage et j'hausse d'un sourcil. J'perds ses traits dans la fumée et j'inspire un peu, ça me détend même si j'ai envie de redescendre sur terre. Je comprends pas trop pourquoi il est comme ça, en fait.
J'ai envie de sortir, pour une fois. « T'as qu'à commander une pizza à domicile, ça reviendra au même. J'ai pas faim, j'ai déjà mangé avec un ami sur le chemin. » Ah.
Okay. Je fronce un peu plus des sourcils et j'observe mes chaussettes. Y'a un trou et on voit mon orteil, j'ai l'ongle un peu long. Faudrait que je le coupe plus tard ( si j'oublie pas )
À côté j'entends mon amour qui se lève et qui s'éloigne, qui va dans la chambre.
Peut-être qu'il voulait vraiment son gâteau au chocolat, en fait.
Putain, j'me sens con.
Une minute se passe avant que je me lève à mon tour. Je tangue un peu, je boîte beaucoup mais je le rejoins. Je fais con à attendre sur le pas de la porte. « désolé pour le gâteau, j'voulais pas le cramer. » Parce que Kasia il aime vraiment le gâteau, les déserts et tout ça. Parfois au restaurant il commence par le désert, même.
La serveuse fait un drôle de tête à chaque fois. Une fois, elle a pas voulu et je l'ai engueulé, on a fini par mangé dans une crèmerie et ça a été super, en fait.
Je reste encore un peu silencieux avant de rebrousser chemin. J'ouvre le frigo, prends un pot de crème glacée à moitié fondu ( le frigo est un peu nul en fait, trop froid ou trop chaud ) une fourchette parce que je regarde mal et je reviens dans la chambre.
Même que je prends place sur le lit. « Kas... » Je pose le pot contre son bras et j'hésite un peu, avant de me coller contre lui. Même que je prends tout ce que j'ai comme force pour le ramener contre moi et le tenir fort et
et j'essaie de le faire rentrer dans mon coeur comme ça mais c'est con parce qu'il est mon coeur sur patte. « Hmm. » J'appuie mon menton contre son cou pour qu'il se tourne un peu vers moi. Je le tiens face à face mais son visage observe encore ailleurs mais j'veux le voir.
Il fait noir mais j'veux voir le noir de son visage. « ich liebe dich »

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:01

Je l'entends se diriger vers la chambre et quelque part, je me dis qu'on a pas tout perdu.
Qu'il m'aime peut-être encore assez pour venir me voir dans ce lit.
Je sens son poids venir sur le matelas et je me crispe un peu.
« désolé pour le gâteau, j'voulais pas le cramer. »
Mais je m'en fous de ton gâteau, c'est toi qui est en train de me rendre minable.
Est-ce que tu m'aimes encore au moins ou tu le fais seulement par habitude et nostalgie ? Hein, j'aimerais bien que tu me le dises, ça me faciliterait la tâche sur le pourquoi du comment je dois partir.
« Kas... »
Je lui réponds pas parce que je sais que je vais pleurer sinon et que j'ai pas le droit parce que lui, il vit cent mille fois pire que moi.
J'ai pas perdu mon meilleur copain.
Je sens son corps contre le mien et j'essaie de pas tomber dans le panneau. Ca durera pas de toute façon, Jan le fait parce qu'il a peur de me perdre, rien d'autre.
« ich liebe dich »
J'ai le coeur qui se serre comme tous les amoureux de cette terre. Qui aimerait pas entendre une telle chose de la bouche de son amoureux ? au moins, maintenant, il a mon attention. Je baisse un peu la tête et recule mon visage du sien. Nos nez s'effleurent, ils se font des bisous.
Moi aussi, tu peux pas savoir à quel point. (tu peux pas ...)
Mais je lui dis pas le reste, comme quoi je suis fatigué de son comportement et de notre histoire en général. Je l'aime, oui, mais y a pas que ça, on est à la dérive.
Je sursaute brusquement en lâchant un cri. La crème glacée me fond dessus et ça me décroche un frisson trop énorme. Trop épouvantable.
C'est froid.
Je ris (vraiment, cette fois).
Je l'embrasse,
c'est doux,
c'est sincère.
Un peu désespéré aussi parce que je suis encore en train de me faire de faux espoirs. Puis je m'étire un peu pour poser le joint dans un cendrier et reviens contre lui.
Tu me fais manger de la crème glacée et ensuite on ira t'acheter un kebab, d'accord ?
De la crème et un je t'aime, c'est assez pour m'acheter.
N'importe quoi, Kasia.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:02

Je le dis pas assez souvent.
C'est pour ça que, à chaque fois qu'il quitte ma gorge, il est énooorme. Y'a des gens qui le disent tellement souvent que au final, ça en perd l'importance. C'était comme ça, avez mes parents.
Je vais promener le chien ; je t'aime.
Bon matin ; je t'aime.
Bonne nuit ; je t'aime.
Merci ; je t'aime.
Va te faire foutre ; je t'aime.
À croire que je t'aime ça voulait tout dire mais surtout pas ça, en fait. Alors j'le dis pas trop souvent. Kasia comprend pas pourquoi, peut-être. Parfois, il me le dit et j'souris un peu ou je l'embrasse, je réponds pas. Y'a un truc dans son regard mais j'me tais quand même.
Parce que j'aime envie que mon je t'aime soit énorme, qu'il le frappe de plein fouet comme une comète sur un dinosaure et qu'il soit secoué pendant des années entières.
Mais au final j'le crache toujours avant le terme, du coup il est jamais assez grand et Kasia, juste un peu étourdi. « Moi aussi, tu peux pas savoir à quel point. » Je souris parce que lui non plus, il peut pas savoir à quel point.
J'ai pas eu l'occasion de lui dire encore. Un jour peut-être.
Je le serre un peu plus contre moi, il sent le joint et un peu le dehors, c'est frais.  « C'est froid. » Ou froid, ouais.
Me faut un instant pour comprendre de quoi il parle et il me met à rire, mais il avale mon rire, prend mes lèvres et
c'est encore plus l'extase qu'un joint. C'est peut-être pour ça que je fume autant  ; ça me rappelle Kasia, quand il est pas là. Mes sourcils se froncent quand il s'éloigne un peu mais je le soupire simplement, la tête dans les oreilles. « Tu me fais manger de la crème glacée et ensuite on ira t'acheter un kebab, d'accord ? » J'hausse des épaules un peu con. « Ouais non » Mes yeux se tournent vers lui et je reste silencieux un instant.
Ça arrive souvent, j'me perds. J'oublie. Souvent quand je l'observe. Kasia c'est comme un coucher de soleil, un nouveau monde ; j'suis en extase à chaque fois que je le vois.
Genre... putain, ce mec là est avec moi.
Woah.
Je souris un peu et je tends les doigts vers ses cheveux bleus. « On va boire la glace et après on va rester là. » J'souris un peu plus et j'bouge. Ma jambe craque mais j'y prête pas attention. J'ouvre juste la glace un peu rapidement et bam
Plein sur les doigts. « fuck » Je ricane un peu et je mets mes doigts contre son visage, après une brillante idée. Et je ricane encore, avant de me pencher pour l'embrasser et le laver. Je l'inspire encore, soupire un peu, garde mon nez contre le sien. « faut laver les draps. » Donc, on peut foutre de la glace partout. C'est un peu pour ça que je me bataille avec son t-shirt, comme un gamin.
Et que je retire aussi le mien.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:02

Aujourd'hui, je sais que l'amour donne plus envie de pleurer que de sourire.
Je sais qu'il fait trembler nos doigts par pure crainte de perdre l'autre et non par simple sentiments trop forts.
L'amour, cette folie.
Pourquoi je me suis lancé là-dedans ? C'est n'importe quoi.
On aurait juste du baiser.
(pas s'échanger nos numéros)
(pas se revoir)
(pas se tenir la main)
Ses lèvres atteignent les miennes une nouvelle fois. Elles sont douces mais ne parviennent pas à effacer l'amertume imprégnée entre chacune de mes dents elles aussi lassées d'exister.
Ses doigts se perdent dans mes cheveux et je ferme les yeux pour oublier dans quel monde je peux bien être. Tout est pas fade et triste, c'est faux. On est en train de se perdre dans un bout de paradis où personne est encore jamais allé.
« On va boire la glace et après on va rester là. »
Je sens les larmes venir caresser mes paupières sans être capables de s'y évader. On va rester tous les deux là ce soir, c'est pas grave.
C'est facile de mettre son masque sur ses traits et faire comme si tout allait bien.
Je le fais plutôt bien à lui sourire comme si je n'étais pas en train de dépérir.
Je me sens coupable de voir que Jan est en train de faire des efforts (pour une fois) et que ça me réchauffe pas plus le coeur que ça. Lorsque ses doigts pleins de glaces effleurent ma peau, je n'ai qu'une grimace à lui offrir. J'enfonce même ma tête entre mes épaules lorsqu'il vient à me laver de ses lèvres empoisonnées.
« faut laver les draps. »
Je ris un peu et le repousse doucement.
t'es bête, que je lui dis en souriant.
Cette fois, c'est à moi de caresser sa joue comme s'il était la chose la plus précieuse de cette planète. Je m'y applique, j'imagine un diamant si brillant qu'il me ferait mal aux yeux.
J'imagine tout,
sauf lui.
Sauf mon Jan que j'ai oublié d'aimer correctement.
Peut-être que les autres avaient raison, au fond, c'était à John de l'aimer. Pas à moi.
dis, t'es heureux avec moi ?
Je lui demande parce qu'il a l'air d'être malheureux en permanence.
Quand je rentre à l'appartement, j'ai pas de sourires qui veulent dire 'je t'aime et j'aime notre vie'.
J'ai juste l'impression qu'il se fait chier et que rien ne pourra jamais égaler le passé.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:03

J'ai la tête qui coince un instant dans mon t-shirt et j'dois avoir l'air franchement con. C'est pour ça que j'ris comme un idiot, la tête trop vive et le rire trop gras. C'est tout noir, bon sang.
Et j'suis coincé comme le pire des cons. Au final j'parviens à en sortir un peu rapidement et on dirait un accouchement, genre j'sors de la chatte à ma mère.
Libération totale. Surtout que j'vois la plus belle des choses en sortant de là ; Kasia.
Et il rigole.  « t'es bête » Ouais, surement.
C'est le truc globale à savoir à mon sujet, en fait  ; Jan, il est bête.
Mais j'en ai rien à foutre.
On dit que les gens intelligents c'est les plus tristes et j'me sens pas souvent au top, alors j'suis bien heureux d'être bête, souvent.
Au moins j'suis pas plus triste, comme ça. Ça dépend des jours, c'est tout.
Si j'étais intelligent j'serais pas en train de sourire à cause des doigts de Kasia contre ma joue. ça vient peut-être de la came mais putain, ses doigts sont doux ses cheveux aussi sa peau aussi, il est doux de partout.
« dis, t'es heureux avec moi ? » Mais là j'arrête de sourire.
Y'a une différence entre bête et con, faut croire.
J'sais pas trop, en fait. J'aime pas ses mots son regard son visage.
Kasia il est là mais pas là. C'est un peu notre cas. « pourquoi tu demandes ça ? » J'renifle un peu et j'étire ma jambe. Je supporte pas d'être en indien trop longtemps. Ça craque un peu et j'pose le pot de glace au milieu des draps. Y'a mes doigts qui s'y perdent un peu d'ailleurs, dans les draps. J'aime bien la sensation, en dessous. « évidemment qu'j'suis heureux avec toi. c'est même pas une question à s'poser. » Je sais pas pourquoi, ça me fout un peu les nerfs en fait.
Kasia il devrait savoir que le bonheur il vient de lui et le malheur d'ailleurs. C'est pas parce qu'j'souris pas toujours que ça vient d'lui.
J'ai des bleus au coeur, ouais, mais lui il y fout du rouge et du rose, à mon coeur.
C'est n'importe quoi. « j'comprends pas pourquoi tu d'mandes ça.  » J'comprends pas et ça m'fout les nerfs. Il met en doute mes maigres miettes de bonheur.
On en a plus beaucoup mais merde, c'est des graines, faut les planter et les entretenir, ça va finir énorme quoi. Et enterrer tout le reste. « c'est quoi ? tu l'es pas ? » J'lève les yeux vers lui, les yeux un peu grands et l'souffle coupé.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:03

J'en profite pour caresser sa peau et son torse, je lui demande pas son avis.
Je me dis que j'aurais peut-être plus trop l'occasion de le faire.
Ou pas avant un moment.
Je lui pose des bombes avec mes questions. Je remets notre vie toute entière en doute. Je sais que c'est la merde et qu'on risque d'y perdre des ailes mais j'ai besoin de savoir ce qu'il se passe.
De comprendre comment on a pu en arriver là. A un point où tout est si terne que même le corps de l'autre nous donne plus des étincelles dans le coeur.
On a que deux ans, putain, on est pas un vieux couple.
Puis l'amour dure trois ans.
Même moins avec lui. C'est foutu, je le sens.
« pourquoi tu demandes ça ? »
Il s'énerve, je le ressens dans sa voix, ça agresse mes tympans et mes pensées. J'ai envie de lui dire pardon et de tourner la page mais il continue comme ça.
J'ai des litres et des litres de larmes en réserve. Si un jour j'ouvre les vannes je sais qu'on risque de se noyer (ce doit être pour ça que je le fais pas).
Parfois, je laisse pleuvoir quelques larmes sur le t shirt de papa mais ça va jamais plus loin. J'ai trop peur de blesser les autres avec mes sanglots.
« évidemment qu'j'suis heureux avec toi. c'est même pas une question à s'poser. »
Je peux pas m'empêcher de me dire qu'il exagère et qu'il dit ça pour me faire plaisir. On reste pas toute la journée sur le canapé à se défoncer quand on est heureux.
Jan me ment et ça me tue encore plus. Peut-être qu'il me fait plus confiance au point de me dire ce qu'il a réellement sur le coeur. Je m'éloigne de lui, j'y mets toutes mes forces pour me redresser et plus avoir à le toucher. Mon dos rencontre le mur et je ramène mes jambes sous mon menton. Je les tiens bien fort contre mon torse pour les empêcher de me faire fuir. J'ouvre les yeux et avec la lumière du salon qui reflète un peu dans la chambre on peut lire que ça va pas (pas du tout).
« c'est quoi ? tu l'es pas ? »
Je reste caché derrière mes genoux, le dos un peu voûté vers l'avant à regarder les volets comme si un monde extraordinaire m'attendait là derrière.
J'ai qu'à les ouvrir pour fuir cette histoire tragique.
J'ai qu'à ...
si, si, je le suis.
C'est bête parce que je parviens même plus à y mettre le ton et la forme. On pourrait croire que je suis un robot vu la façon dont mon visage reste le même ; figé.
je sais pas quand, ni comment et pourquoi mais je dois l'être à un moment, c'est obligé.
J'ai les lèvres qui tremblent mais je reste fort. Plus fort que tout.
sinon j'hésiterais pas à te quitter, ça serait déjà fait.
Je lui dis ça brusquement, sans même trouver la force de le fixer, obnubilé par les volets.
J'attends qu'on me libère, j'attends.
A moins que ce soit moi qui me libère.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:04

Y'a pas de questions à se poser.
Kasia est mon pilier. Sans lui, j'serais tombé. Parfois John il s'amusait à dire qu'il avait fait des paris sur nous mais c'était de la merde. Fallait voir dans ses yeux comment il pouvait être jaloux, il en rêvait. Il a toujours voulu une histoire d'amour.
On a été longtemps l'un comme l'autre à croire que ça arriverait jamais.
Parce que j'étais trop grand, assez moche et toujours défoncé et lui petit, grassouillet et trop frisé. Les premiers mecs que j'ai cogné c'était parce qu'ils étaient là à se moquer.
John, il commençait même à perdre son gras et il avait invité une fille à sortir, avant qu'on se fasse frapper.
Elle était jolie, même. Pas belle, mais jolie. Elle avait dit oui et il lui avait touché les nibards. Il faisait le paon à en parler mais j'suis certain que c'est même pas arrivé. J'irais demandé à la meuf mais j'ai pas non plus envie de me faire baffer.
John il se prenait des coups depuis petit dans la cour de récré et moi, on riait de mon accent et de mon incapacité à dire certains mots. On a été le pilier l'un de l'autre et puis
Kasia s'est ramené. Ça a jamais été le premier. Pas le premier baiser, pas le premier garçon, pas la première coucherie ni tout le reste. Il était différent des autres et j'y croyais pas trop.
Mais un jour c'est John qui a dit ; tu souris, t'es heureux. putain, t'es amoureux. Il a rigolé et moi, j'me suis étouffé avec la fumée.
Putain, c'était la vérité. J'étais paumé et amoureux. J'ai souri et j'ai ri, et le soir même j'ai appelé Kasia. J'ai appelé sur le fix à trois heures du matin, sa mère a répondu d'une voix endormie mais elle était gentille et j'ai pu dire à Kasia que j'étais amoureux de lui. J'ai fini l'oreille en feu parce qu'on a parlé toute la nuit.
Ça fait milles ans, de tout ça. Suffit de voir les yeux de Kasia. Sa position et ses questions.
On s'est jamais posé ça. Même pas une fois. « si, si, je le suis. » J'hausse d'un sourcil et je pense la tête. Je comprends rien.
Faudrait qu'il le dise à son visage, Kasia. D'ordinaire, il est beaucoup plus souriant que ça. « je sais pas quand, ni comment et pourquoi mais je dois l'être à un moment, c'est obligé. » J'arrête de respirer et mes doigts s'enfoncent dans les draps.
Il est heureux mais il sait pas quand ? C'est quoi ce bordel ? « sinon j'hésiterais pas à te quitter, ça serait déjà fait. » Et plus rien.
Le pilier plie, planche, casse. Mes genoux tombent brusquement au sol et je saigne tout simplement. Putain, ça fait mal. « me qui - » J'ai même pas la force de l'observer.
J'ai l'impression d'avoir un trou noir à l'intérieur de moi.
C'est quoi, cette merde ? J'comprends pas, j'comprends rien. C'est n'importe quoi. Kasia dit n'importe quoi. « okay » Je sais pas quoi dire. C'est juste - non, c'est pas possible.
Je me lève lentement comme si j'étais dans un rêve. Je lui lance un regard en coin mais je le vois pas. J'ai l'impression que c'est pas Kasia devant moi, mais un monstre de cauchemar. Kasia il fait du bien, il fait pas du mal comme ça.
Il est où, Kasia lumière ? C'est noir, bon sang. Trop noir.
Mes yeux se posent contre le pot de crème glacée et la fourchette. Je renifle un peu et je secoue la tête. « Faut une cuillère.» Je prends pas la fourchette. J'ai juste besoin de quitter la pièce.
Dans la cuisine j'oublie ce que je voulais faire. J'ai juste le visage de Kasia en tête et ses paroles. Je reste comme un con planté là au milieu de nulle part et je me pince le bras.
Parce que c'est un cauchemar, non, tout ça ?

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:04

Fallait bien se douter que ça se terminerait comme ça.
C'est à peine si on prend le temps de se regarder et de s'aimer ces derniers temps.
J'ai l'impression d'être un fantôme, sauf quand je passe devant la télévision. Elle doit avoir un super pouvoir consistant à me rendre ma consistance parce que Jan fait toujours un signe de main en voyant devant.
Dégage.
Ton père est pas vitrier.
Kasia, bouuuge.
J'existe grâce à un écran, si c'est pas pathétique comme histoire, tiens.
Je tremble un peu dans mon coin et le regarde se casser la figure. Je sursaute un peu parce que je sais que Jan s'est fait mal et que j'ai envie de le soigner. C'est plus fort que moi, je peux pas le laisser se débrouiller tout seul. Peut-être que je suis né pour devenir une sorte de femme au foyer que l'on regarde seulement quand on y pense (pour manger et baiser).
« me qui - »
Je me dis que cette fois c'est dans la poche, Jan va forcément réagir et les choses vont enfin s'éclaircir. J'enfonce un peu plus ma tête entre mes épaules et suit ses mouvements, tout petit, tout timide. Je m'en veux de lui avoir dit ça, au fond, c'est pour ça que je réagis de cette façon.
« Faut une cuillère.»
Je fronce les sourcils et le laisse partir sans trouver les mots pour l'empêcher de franchir cette porte. Qu'est-ce que j'espérais, hein ? C'est Jan, il va pas me donner l'importance que j'ai pas.
Je dois me l'inventer.
Alors, je me redresse difficilement et me dirige dans la salle de bain en silence. J'y ressors d'un pas lent et le rejoins dans la cuisine. Il est là, tout seul, il cherche même pas une cuillère. Je l'ai déboussolé.
C'est de ma faute, tout ça.
Tu saignes.
Ma voix est basse et je me mets à genoux devant lui pour observer la petite blessure. C'est rien du tout, dirait maman mais moi, j'aime pas le sang. Rien que de le regarder, c'est un peu comme si je me vidais moi-même de ma propre vie.
Mes doigts remuent dans tous les sens et parviennent à poser un petit pansement sur la blessure.
Je pose un baiser dessus (pas sur la blessure, sur le pansement).
Il me faut quelques secondes avant de revenir à sa hauteur et planter mes yeux dans les siens.
Pourquoi tu veux pas me parler ? Je te demande pas de me faire un roman sur tes sentiments, je te demande pas de me promettre la lune. Je veux juste savoir comment tu te sens quand on est tous les deux. Je veux savoir que je suis pas le seul à devenir dingue parce qu'on s'embrasse presque pas et qu'on se regarde à peine. Tu crois que c'est terminé ? Qu'on s'aimera plus jamais assez pour vivre ensemble ?
J'ai du mal à exprimer ce que j'attends réellement de lui mais ce doit être parce que je m'efforce de retenir mes larmes en même temps que je lui parle.
Mes mains se posent sur sa taille, délicates comme une plume (dignes de Kasia ...)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:04

Vide. C'est le vide.
Je fixe devant moi et bon sang, j'vois ... j'vois rien. Y'a rien.
J'ferme les yeux ; c'est noir.
J'les ouvre ; c'est noir.
J'les ferme encore et j'les ouvre de nouveau.
Kasia est là, je réagis même pas. Mes doigts serrent un peu la peau de mon bras. Non, je rêve pas.
Peut-être plus fort ?
Aie.
Ça change rien, bon sang d'merde. Ça change rien du tout. « Tu saignes. » Où ça ? En dedans ? Ouais, évidemment.
J'saigne de partout, j'me noie et j'ai perdu mon pilier. Kasia, prends moi dans tes putains d'bras et dis moi que ça ira. Mais Kasia se fout au sol et s'occupe de mes genoux. Mais j'en ai rien à foutre, de mes genoux. J'peux même perdre tout ce qui s'trouve en d'ssous, j'en ai rien à faire.
Kas, prends moi dans tes bras, bon sang d'merde !
Mais j'bouge pas et j'ai l'air mort. Vide. Ouais, vide. J'ai les yeux rougis par la drogue et par la tristesse, mais on dira que c'est la drogue. Je vais pas pleurer pour ça, non plus. Ça serait n'importe quoi. De toute manière, ça arrive pas pour vrai.
C'est le 1er avril, pas le 13 novembre.
Y'a une pression contre mon genou et j'baisse les yeux ; Kasia a déposé un baiser. Le rêve est fini ? J'vois avoir une tête paumée et perdue ; je l'observe se redresser. « Pourquoi tu veux pas me parler ? Je te demande pas de me faire un roman sur tes sentiments, je te demande pas de me promettre la lune. Je veux juste savoir comment tu te sens quand on est tous les deux. Je veux savoir que je suis pas le seul à devenir dingue parce qu'on s'embrasse presque pas et qu'on se regarde à peine. Tu crois que c'est terminé ? Qu'on s'aimera plus jamais assez pour vivre ensemble ? » Et non, pas fini.
C'est vraiment vrai, alors ? Putain, il pense vraiment ça ? S'il veut partir, alors ils sont où ses sacs ? J'regarde autour mais j'vois rien, alors ça doit faux. Si ca s'trouve il essaie de gagner du temps et dans un instant, ça va toquer à la porte avec mon cadeau en retard ou j'sais pas quoi.
Mais non ; Kasia il se noie dans ses larmes, on voit plus ses yeux. J'ai envie d'hurler aux larmes de dégager et d'le laisser. Kasia il pose ses doigts sur moi et j'peux plus fuir.
Fuir cette réalité que j'ai même pas demandé. « termi - » Je pince mes lèvres et baisse les yeux, inspire longuement. J'ai pas envie de chialer, ça serait la merde. Et j'ai surtout pas la gorge nouée. « avec toi ça va, c'est moi qui -  » J'hausse des épaules. Je vais pas non plus dire à haute voix que c'est moi qui vais pas bien. J'vois garder ça pour moi ; comme un homme, ou j'sais pas. Traverser cette merde seul ( même si au fond, j'voudrais juste qu'il me prenne dans ses bras ). « Doute de moi mais doute pas d'nous, c'est tout. » J'renifle et j'gratte un peu mon nez, avant de lever les yeux vers lui. J'ai aucune larmes aux yeux ( ou deux, ou mille. ) « C'est putain d'terrible quand t'es pas là et j'respire enfin quand t'es avec moi, okay ? j'fous pas grand chose et -  » Rire con. Comme si c'était marrant. « J'fous rien, ouais. Mais ça va ? ça va, avec toi. J'sais que j'dois me bouger l'cul pour aller mieux et aller voir la putain d'psy, on a la carte qui traîne sur l'comptoir d'puis des mois mais j'peux y arriver seul, merde. 'fin avec toi. J'ai juste besoin de  .. j'sais pas, de temps. » Guérir des douleurs ça fait peur ; ça serait comme oublier pourquoi j'en ai autant chié.
J'hausse des épaules encore et j'regarde dans les airs ; pour garder les larmes dans les yeux. Elles ont aucun droit d'sortir, et ça d'puis des mois. Mes bras passent autour de lui mais le serrent pas ; j'ai l'impression qu'il étouffe, bon sang. « on va pas s'foirer. j'vais aller voir cette conne de psy ou j'sais pas, j'vais aller mieux. j'ai juste besoin de  - » de toi.
J'suis pas capable d'le dire par fierté mais p'être qu'il est capable d'le lire dans mes yeux.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:04

Ok, calme-toi Kasia, ça peut pas être si grave que ça.
Tu dois te faire des films, c'est obligé.
Je prends une longue inspiration et j'essaie de le regarder bien comme il faut mais c'est pire que de se recevoir des coups de couteau dans le bide. Je me sens tellement mal pour tout ce qu'il se passe à l'heure actuelle que je sais plus trop comment faire pour respirer correctement.
Si je souris, je me sens coupable.
Si je pleure, je culpabilise.
Alors là je suis coincé entre les deux, je chiale pas mais les larmes sont là, on les voit. On peut pas les ignorer, ça me pique les yeux et j'suis obligé de faire un sale bruit avec mon nez pour retenir la morve qui s'en échapper.
J'essaie d'être fort, de pas me donner en spectacle mais c'est plus fort que moi, mes joues sont rouges et mes doigts se serrent un peu contre la peau de Jan.
Je baisse les yeux pendant qu'il tente de me rassurer mais mon cerveau a monté une barrière si haute entre nous que j'ai du mal à le croire. J'suis tellement persuadé que je vais le perdre que j'arrive pas à voir correctement. Je me laisse submerger par mes sentiments et ça me rend tout dingue, tout triste, tout bête.
« Doute de moi mais doute pas d'nous, c'est tout. »
Mais tu comprends que toi c'est moi, t'es toute ma vie et je sais plus comment faire. Si t'es pas heureux bah moi aussi j'le suis pas. C'est comme ça, je me calque sur toi même si c'est pas juste. Si l'arbre meurt, les feuilles suivent et tombent une à une. On est pareil, tous les deux, une sorte de continuité incontrôlable. Y a qu'à sentir la décharge électrique qui nous pique la peau lorsqu'on se touche.
« on va pas s'foirer. j'vais aller voir cette conne de psy ou j'sais pas, j'vais aller mieux. j'ai juste besoin de  - »
Ses bras m'enlacent et moi je me colle à lui même si deux minutes plus tôt je disais étouffer.
C'est trop con parce que je suis incapable de me détacher de lui. Je vais pas abandonner mon homme sous prétexte qu'il est triste. Ca se fait pas, c'est pas une raison valable.
On est fiancés, pour le meilleur et pour le pire.
Mes lèvres vont se perdre contre sa joue alors que je reste attaché à Jan comme si toute ma vie en dépendait.
Promets-le parce que j'te jure que ça me rend malade.
Promets qu'on va pas se rater.
Promets que tu vas pas me laisser seul.
Promets que c'est pas foutu.
Promets qu'on s'aime encore.
Promets (...)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 0:21

Y'a une seconde.
Une seconde infinie et putain, y'a rien qui se passe et ça me fout un noeud dans le bide, c'est immense, c'est trop grand, c'est juste insupportable.
Et puis y'a Kasia qui me serre en réponse et mon souffle qui revient.
Bordel, le temps d'un instant j'peux même dire que je vais bien. Je vais bien, tout va bien.
Mais ma jambe fait mal, mon coeur fait mal, mon âme fait mal.
Kasia c'est comme de la super glue et j'en ai de besoin à pleine puissance, présentement.
Sans Kasia, y'a Jan qui s'effritent en morceaux, qui ressemble plus à rien.
Y'a des gens qui vont venir visiter l'appartement et ils vont demander à l'agent ; c'est quoi ça et elle va hausser des épaules et dire ; juste des bouts de Jan, c'est rien.
Parce que c'est vrai.
Je serais plus rien.
Je suis déjà la moitié de rien, j'ai pas envie d'être un rien total.
Jan il vaut pas grand chose, il vaut même pas la peine qu'on mette des vêtements le matin. C'est surement pour ça que j'en mets pas, d'ailleurs.
Jan il s'habille juste avant que Kasia rentre à la maison.
Pour se faire croire, pour faire croire.
Pour dire qu'il est entier, encore.
Mais au fond je suis un peu plus rien à chaque jour et Kasia doit bien s'en rendre compte, sinon il se poserait pas autant de questions. Je pensais juste avoir un peu plus de temps.
Un petit peu plus de temps.
Maintenant, faut bouger. Mais j'ai oublié comment bouger.
Y'a Kasia qui pose un baiser contre ma joue et mes yeux se ferment. Ça fait du bien, c'est comme une bouffée d'air fraîche dans le noir de ma vie.
Kasia c'est l'étoile de mon néant. « Promets-le parce que j'te jure que ça me rend malade. » Je pince mes lèvres et je retiens un soupir, fort.
Parce que je suis épuisé. Parce que je suis fatigué, lourd, las. J'ai même plus envie de moi-même mais j'ai envie de Kasia.
Je reste silencieux un moment et j'hoche de la tête après quelques secondes. C'est petit, léger. Kasia doit même pas voir.
Alors je sors mon visage de sa cachette. Il doit voir dans mes yeux que je suis totalement perdu et je sais même pas quoi faire. Mais j'hoche de la tête encore. « j'te promets sur ma vie, Kas. » Parce que je suis pas capable de le faire pour moi, j'en vaux juste pas la peine, à mes yeux. Mais Kasia vaut la peine, on vaut la peine.
Je l'observe encore et je pose un baiser sur ses lèvres. Il est tellement hésitant et bête qu'on dirait le premier. « m'abandonne pas. pas toi. »
Sauf que la première fois, on s'est embrassé comme si on allait mourir l'un sans l'autre. Je prends son visage entre mes mains et je l'embrasse comme cette fois là.
Parce que sans lui, je meurs.
Sans Kasia, y'a pas de Jan.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 13:11

Je me sens mal de l'avoir mis dans cet état et c'est pour ça que je le prends dans mes bras. J'essaie de retenir les fondations, d'empêcher de les faire tomber pour avoir encore un peu d'espoir mais je sais bien que ça sera pas suffisant éternellement.
J'aime pas voir ses yeux complètement perdus s'accrocher aux miens parce que j'ai toujours l'impression que je suis capable de rien. Y a rien de pire que de rester impuissant quand la personne qu'on aime le plus est en train de sombrer. J'aimerais avoir la force de le retenir avec mes deux petits bras mais je sais bien que c'est impossible.
Si ça tenait qu'à moi, j'aurais déjà fait tous les efforts de la terre pour le remettre sur pied mais je sais bien que ça doit venir de Jan.
Moi, je dois me contenter de le regarder en espérant qu'un jour le désespoir se cassera la gueule et ne reviendra plus l'embêter.
J'dois dire que je commence à perdre espoir.
Je sais pas combien de temps ça dure les deuils mais de ce que j'ai lu sur internet, ça peut prendre toute une vie.
Est-ce que je suis capable de tenir aussi longtemps ?
« j'te promets sur ma vie, Kas. »
Je souris et le serre un peu plus contre moi. Je souris pour deux parce que Jan est plus capable de le faire correctement et que ça aussi ça me fout en l'air.
Si ça continue, je vais coller deux scotch de chaque côté de sa bouche pour former un sourire et il aura l'air bête à pas pouvoir changer d'expression.
Une pluie de météorites me tombe sur le tête lorsque son baiser vient contre mes lèvres.
« m'abandonne pas. pas toi. »
Je caresse ses cheveux et ferme les yeux pour essayer de trouver assez de courage. La vérité c'est que je me sens pas capable de supporter tout ça éternellement.
Pourtant,
je le fais, je lui mens.
Et je me déteste pour ça.
J'suis là.
que je lui murmure sans le lâcher de mes bras qui veulent plus le quitter.
T'as pas l'air bien, on devrait aller s'allonger sur le canapé ...
je lui laisse pas le choix, ma main attrape la sienne et le guide jusqu'à notre mini-salon bordélique.
Le conte de fée est là, quelque part, entre les mégots et les vapeurs de fumées.
Suffit de bien regarder (et d'y croire).

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Jeu 27 Nov - 19:15

Ses doigts dans mes cheveux, son corps contre le mien. Je trouve pied, je ne tombe pas. J'suis presque bien, bon sang. Un presque, c'est comme une pluie de bonheur, dans mes tripes.
Ça fait tellement longtemps que j'ai pas eu droit à un presque, je crois.
Je pourrai sourire. Je sais même plus comment on fait. Même quand y'a des plaisanteries à la télévision, je ricane un peu mais ça finit en soupir.
J'ai vraiment tout oublié, dernièrement. C'est comme si on avait retiré des engrenades à ma vie, quand j'ai eu l'accident. Faudrait que je retourne à l'hopital voir si y'a pas des bouts de moi, dans les objets perdus.
Peut-être même que Kasia pourra venir avec moi. Si je parviens à sortir, ouais.
Sortir, c'est épuisant. Comme dormir, manger, et rire. Et sourire. Et tout, en fait.
Il me manque plus qu'un engrenage. « J'suis là. » La voix est petite, les mots énormes.
Mon corps se détend, c'est fou. C'est encore mieux que l'effet de dix joints enfilés les uns après les autres. Je ferme les yeux et je le serre un peu plus fort, même si c'est épuisant.
J'ai envie de lui dire je t'aime mais faut pas, le je t'aime est pas énorme, il est pas prêt.
« T'as pas l'air bien, on devrait aller s'allonger sur le canapé ... » Je fronce des sourcils parce que j'en ai pas réellement envie, en fait. Pas besoin d'un canapé, que de lui.
Le mouvement, je le suis pourtant. Je l'observe et je tente un sourire qui finit en grimace.
Nos corps se lient sur le canapé et je l'observe, là, contre moi. Kasia a les yeux ailleurs mais là. Il est dans mes bras, mais pas là. J'ai envie de pleurer.
C'est ignoble ; il est là mais dans ma tête, c'est pas ça. Il s'efface, c'est ça que je vois.
Il a promis, pourtant. J'suis tellement con ; il a promis, bon sang ! Une promesse, on y revient pas, c'est tout. « on va aller à disney land. » Parce qu'on en a parlé, souvent.
Je dis ça comme un idiot; on est même pas capable d'aller au coin de la rue ensemble, mec. C'est n'importe quoi.
Je fronce des sourcils et je tourne mon visage vers le canapé. Je l'enfouis. Faudrait disparaitre, parfois. « et on va se marier devant micky moose et sa meuf, et toute la bande. » Pour que je le garde toujours avec moi.
Pour que Kasia me quitte pas. L'idée est là, il l'a dit une fois. L'idée est là, elle s'est pas envolée comme ça. « demain, j'appelle la psy. »
Faut que je bouge, bon sang.
Si on s'arrête, je meurs.

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Ven 28 Nov - 15:09

On est finalement de retour sur notre meilleur soutien : le canapé.
Sans lui on en serait certainement pas là, ça ferait bien longtemps que j'aurais quitté Jan pour les bras d'un autre.
Un autre qui me tendrait les bras et m'aimerait comme il le faudrait. Il sourirait tellement que je finirais aveuglé par sa lumière.
Mais pour le moment, je suis avec Jan et c'est une flamme qui manque d'oxygène. Elle brûle encore mais suffirait d'un rien de tout pour l'éteindre, une larme suffirait à tout foutre en l'air et j'ai la trouille de le voir disparaître pour de bon.
Neige se ramène au milieu du câlin des amants tristes et je le laisse venir sur mes genoux pour nous faire des bisous.
« on va aller à disney land. »
Je souris de façon triste et lâcher un 'hm' parce que c'est mignon et que ça part de la plus jolies des intentions mais là, je sais pas si je suis d'humeur à parler disney land.
Je sais pas si j'ai envie de me projeter plus loin que ce canapé, même.
« et on va se marier devant micky moose et sa meuf, et toute la bande. »
Je ris silencieusement, on enfant juste un souffle quitter mes narines pour faire bien. Je pose une main contre sa nuque et le caresse doucement.
ça serait une bonne idée, oui.
Surtout si ça peut nous sauver mais quelque chose me dit qu'il faudra bien plus qu'une souris pour nous remettre sur pieds.
« demain, j'appelle la psy. »
Mes lèvres se posent sur son front pour l'encourager dans ses pensées parce que c'est que comme ça qu'il pourra aller mieux un jour. Je crois peut-être plus tellement en nous mais je veux tout son bonheur. Je veux le voir sourire à la vie et aimer l'idée toute simple de respirer.
Je veux voir un Jan qui s'aime et qui vit pas seulement parce qu'il s'en sent obligé pour moi.
Si ça se trouve, je serais même plus là quand il ira voir le psy pour la première fois. Mon absence l'aiderait bien plus qu'il ne le pense mais j'ai pas envie de l'effrayer alors je me tais et je lui dis :
je sais que tu vas aller mieux. T'es solide.
Neige aussi le pense à essayer de laisser le visage de Jan.
Je souris, touché par la scène. Il m'en faut peu.
Vraiment peu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 39

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Ven 28 Nov - 21:57

J'ferme les yeux quand ses lèvres se posent contre mon front. J'ai la tête à l'envers et juste envie de dormir. De faire le mort pendant des jours jusqu'à temps que les choses aillent mieux. Parfois on dit aux mômes que le sommeil c'est genre le meilleur des remèdes alors c'est peut-être le cas avec moi. Peut-être que si je dors une semaine complète bah j'aurais enfin la tête vite et putain, j'pourrais réapprendre à sourire. Suffirait de poser mes yeux sur Kasia et bam, mon sourire serait là, contre mes lèvres.
J'ouvre les yeux et je l'observe. Mais j'ai pas dormi alors j'ai encore des cernes sous les yeux et je soupire et je suis épuisé et j'ai même pas de force.
je l'observe et j'aimerais en trouver des milliers de force mias y'a rien. Juste rien. J'espère que j'lui ai pas fait une promesse en l'air. C'pas un truc que j'aimerais. Déjà que je fais que merder dans ma vie, faudrait pasque je le fasse en plus avec lui.
enfin, c'est déjà un peu le cas, non ? J'ai déjà commencé à en chier, à le faire chier. Suffit de pas être trop con deux secondes et de bien observer dans ses yeux. Kasia il sourit mais y'a ses yeux qui hurlent à la fatigue et moi qui est épuisant.
Bordel de merde, j'suis qu'une plaie. « je sais que tu vas aller mieux. T'es solide. » J'vois pas trop la vérité dans ses yeux et surtout au fond de moi mais je souris et je touche un peu sa joue.
J'ricane d'un truc faux quand Neige arrive et me lècher la gueule, c'est assez crade mais le cabot, c'est comme le seul bonheur presque véritable. Le reste, on est sur de rien. On a beau se tenir dans les bras l'un de l'autre et se dire je t'aime, maintenant j'ai une boule dans les trippes et je crois que ça sera permenant.
je vais aller pisser et avoir peur qu'il soit plus là quand je reviendrais. Je ferais n'importe quoi et j'aurais peur de plus jamais le voir. Demain quand je vais me lever à midi, il va être en cours ou alors en train de remettre ses choses à leur place, chez ses parents ?
Je sais pas, je sais pas.
J'croyais que la pression de Kasia c'était ma seule certitude mais c'est plus le cas. « ouais, ça va aller mieux. » Je dis ça pour lui, pour moi, pour nous. J'en ai aucune idée en fait mais je crois qu'on appelle ça la pensée positive. Faut le dire plusieurs fois jusqu'à l'instant où ça devienne la vérité.
Et je caresse son visage du bout des doigts même si mes paupières sont lourdes, même si y'a une odeur de brûlé dans les airs.
Je sais pas combien de temps ça peut bien prendre mais je sais que je m'endors. Parce que je suis bon qu'à ça, au final .

_________________


t'es beau dans mes bras. t'es beau dans mes yeux. t'es beau à me lèvres. t'es beau à mes draps.
s'il te plait, ne t'envole pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 56

MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   Lun 1 Déc - 10:30

« ouais, ça va aller mieux. »
C'est ce qu'il me dit, les paupières lourdes et le corps tranquillement installé contre le mien.
Je reste quelques temps, comme ça, à le laisser se reposer contre moi sans trouver quoi faire.
Je sais bien que je lui ai fait une promesse mais je sais que je suis incapable de la tenir. Mon coeur est trop fatigué, mon corps en a marre. Et mon cerveau ? On en parle de mon cerveau ? Il tourne en plein régime du matin au soir à cause de Jan.
Même mes notes deviennent catastrophiques à l'école. J'ai eu un 13 la dernière fois, le premier de l'année et je me déteste pour ça.
Je me déteste de me laisser aller seulement pour un garçon.
J'ai du mal à me redresser parce qu'une partie de moi tente de me retenir avec Jan mais cette fois, ce ne sera pas suffisant. J'entre dans la chambre et attrape mes affaires à l'aveuglette. Elles sont toutes en boule dans un coin, c'est pas difficile. J'enfouis tout dans mon grand sac et donne une caresse à Neige.
Je regarde pas Jan affalé sur le canapé parce que je sais que je risque de changer d'avis et de retourner me coucher avec lui alors que je suis malheureux. La porte d'entrée s'ouvre et se referme sans un bruit alors que mes pas me guident vers la sortie, les larmes aux yeux et le moral au fond des chaussettes.
Je suis horrible.
Jan va me détester quand il trouvera sur la table basse mes clés de l'appartement, posées sur un ridicule papier avec écrit 'je suis désolé' (sans oublié l'alliance ...).
C'est trop con que ça se termine comme ça.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: j'ai tout cramé. (kasia)   

Revenir en haut Aller en bas
 

j'ai tout cramé. (kasia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» article-payer les mères à la maison,tout le monde y perdrait
» Je change tout le temps d'avis...
» Mon blog pas du tout Dukan ... plutot chiffons...
» vend à tout petits prix vêtements fille 6,8,et 10 en super état
» Les bonnes adresses du net pour tout savoir sur les couches lavables!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ENDROIT ::  :: PALO ALTO :: JAN ☆ KASIA-