AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 toc toc (bass)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: toc toc (bass)   Mer 26 Nov - 23:54

Aujourd'hui ça fait une semaine qu'on s'est dit je t'aime. Quand maman elle parle d'amour, elle dit qu'il fait faire des cadeaux sinon ça rend l'autre triste et il pleure parfois, et là c'est elle qui se met à pleurer, à avoir les yeux pleins d'eaux et elle s'éloigne en disant que ça va.
Au final je me retrouve là comme un con, je sais pas quoi faire mais je sais
... qu'en amour, il faut faire des cadeaux. Alors j'imagine que une semaine, c'est une date importante ou quelque chose du genre. Ce midi je l'ai écrit dans mon agenda scolaire, j'ai essayé de faire un coeur autour mais il était moche, il était plus fort mort que vivant et mon coeur, il vit trop fort. Il devrait être plus beau que ça, ce con.
J'ai effacé un peu brusquement et j'ai déchiré la feuille. Le professeur a demandé si j'avais un problème, j'ai froncé des sourcils comme un con sans répondre et il a continué ses merdes. Il a l'habitude, de toute manière.
Mes yeux sont tombés sur ma page déchirée et j'ai pris mon chewing gum à la fraise pour la réparer. Maintenant la feuille derrière est collée aussi et je sais plus quels devoirs je dois faire pour la semaine prochaine, mais c'est pas grave.
C'est écrit « bass + miles = une semaine d'amour ( comme des grands ) » et y'a un coeur autour un peu moche. ( beaucoup moche en fait, mais je commence à l'aimer alors ça va )
Ensuite je suis allé à la cafériat et j'ai pris des trucs a manger, surtout des choses que Bass il prend parfois. Il sait pas s'il aime vraiment la salade de patates mais il en prend toujours en double quand la grosse dame de la cafériat en fait, le midi. J'ai même pris demandé à la dame si elle pouvait faire une tarte au citron pour ce soir, même si c'est pas la journée. Elle a souri et a pincé mes joues ( j'ai détesté ) mais elle a accepté et c'est tant mieux.
Elle est gentille en fait. Elle m'a même donné un drap un peu joli et laissée une table ouverte, pour Bass et moi. J'ai volé des chandelles à maman et même que c'est joli.
Maintenant, je vais chercher Bass. Je sais qu'il est avec le professeur de mathétique. Il doit pas être doué pour compter. Parfois je passe une heure de plus devant mon livre de maths pour savoir les prochaines leçons, et je me dis que si Bass demande, je pourrais lui expliquer. ( je comprends pas plus que lui mais je ferais semblant et on pourra se tenir la main et manger de la tarte au citron et du chewing gum à la fraise. )
Contre la porte, je fais toc toc.
Et puis j'ouvre sans attendre, pas poli du tout. Y'a Bass qui tourne ses yeux rapidement vers moi, la main posée contre le bras du professeur assis à côté de lui. Il a encore les yeux enfoncés dans le cahier de maths et il essaie de lui apprendre comment calculer l'air d'un trapèze.
Bass il retire pas ses doigts et ses yeux brillent et j'aime pas ça. On dirait qu'il aime toucher le bras du professeur et j'aime pas ça.
Pourquoi il touche son bras ? Il met toujours trop de parfum et il pue et parfois, il a des morceaux de nourriture dans sa grosse moustache.
Et il est même pas beau, ce monsieur. « Ça fait une semaine. » je trouve pas mieux à dire et il doit même pas comprendre de quoi je parle. J'fronce un peu plus des sourcils et je lâche la poignée parce que j'ai vraiment mal aux doigts. « Je - ouais. tu fais des maths. » Je fronce encore des sourcils, trop perdu et je comprends pas. J'aime tellement pas ça que je crois que je me mets en colère mais faut pas devant les professeurs.
Monsieur moustache lève les yeux vers moi, il a surement fini de lire son explication et maintenant, il est de retour dans la réalité. « Pardon, je voulais pas déranger. » Je baisse la tête et je sors de la pièce, je ferme pas la porte.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 26 Nov - 23:56

Je me lève, je pense à Miles.
Je mange, je pense à Miles.
Je ris, je pense à Miles.
Ça fait une semaine qu'on est ensemble maintenant.
Une semaine que les autres nous regardent main dans la main. On se fait pas encore trop de bisous parce que je sais que Miles aime pas ça, qu'il est pas tout à fait prêt à se livrer totalement à  moi.
Mais je m'en fiche parce que depuis qu'il est là, on fait le chemin jusqu'à l'école tous les deux. On parle de nos nuits et même de nos journées. Je lui raconte les nouvelles aventures de Bouboule et avant que les lycéens se ramènent, je l'embrasse.
L'embrasser, c'est la chose que je sais lui faire de mieux.
Depuis notre soirée, j'ai l'impression qu'un poids s'est volatilisé de nos épaules (même barnabas arrête de venir dans ma tête).
Je pense à lui de moins en moins parce que Miles occupe la plupart de mes minutes.
La dernière fois je l'ai invité au bord de lac (celui où j'espérais mourir). On a même pas mangé parce que nos lèvres étaient scellés et nos bras emmêlés. Je me souviens de son parfum, de la couleur de ses yeux sous ce ciel gris, de la façon dont il pouvait sourire entre deux bisous.
Je lui ai dit,
je t'aime.
mais je savais qu'il le savait alors j'ai continué.
non mais je t'aime vraiment, comme j'ai jamais aimé personne. Même ma maman, je l'aime pas autant.
Il a trouvé ça bizarre mais j'avais trop peur qu'il comprenne pas l'ampleur de mon amour.
Les yeux plongés dans les maths, je pense encore à lui, j'ai l'impression de voir son prénom écrit sur les feuilles mais y a que des chiffres et quelques lettres comme a et b.
J'y comprends rien mais je fais comme si.
J'ai envie de parler de Miles au professeur de mathématiques mais je sais qu'il voudra pas en entendre parler alors je me tais. Je le regarde, des mes yeux brillants.
Sauf que cette fois, les étoiles sont pour Miles, pas pour lui.
On toque à la porte, je me dis que ce doit être la femme de ménage alors je lève même pas mes yeux.
Mais non.
« Ça fait une semaine. »
C'est lui, mon grand miracle.
Je souris et mon coeur s'autorise une petite virée un peu partout dans mon corps. Je tremble et je commence déjà à me relever. Je m'imagine en train de crier sur le professeur de mathématiques, je me vois faire valser les cahiers et courir sur les tables en hurlant 'au diable les maths !'
« Je - ouais. tu fais des maths. »
Mais on s'en fiche des maths pascequ'il sente pas la fraise comme toi. Ils ont pas tes yeux non plus.
« Pardon, je voulais pas déranger. »
Je fronce les sourcils et attrape mon sac en peluche. Monsieur de mathématiques me demande ce que je fais mais je lui dis de me laisser tranquille un peu. Il se retrouve tellement bête sur le moment qu'il me dit rien ...
J'ouvre la porte, je suis Miles. Il a toujours la tête baissée et je comprends pas trop, je regarde ses pieds et le sol au cas où que quelque chose de génial soit entre les lignes du carrelages.
ça fait une semaine !
(entre temps il s'est passé pleins de choses.
des bisous, des caresses, des je t'aime.
une boule à zéro.)
Je fais mon grand mec viril et je le pousse doucement contre le mur du couloir. Une main un peu au dessus de sa tête et mes yeux qui dévorent les siens.
Je suis l'homme de la situation, bébé. (heureusement que je le dis pas)
J'ai un sourire sur les lèvres qui vient se poser délicatement contre les siennes.
Je remarque quand même qu'il est pas comme d'habitude et je me sens immédiatement coupable.
ça va pas, chat ?
Au moins, ça a de quoi casser l'image virile du moment.

_________________

2 garsson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 26 Nov - 23:56

J'ai envie de frapper contre les murs, de renverser les poubelles, de bloquer toutes les toilettes et puis de déchirer mon agenda aussi. Mais même tout ça, ça suffirait même pas.
On dirait une crise de panique dans mes tripes mais surtout une multitude de questions dans ma tête et je sais pas, je suis pris au milieu de tout ça comme si j'étais dans l'autobus et qu'il restait plus de places assises et qu'on était trop nombreux.
J'étouffe à l'intérieur de moi et j'ai envie d'hurler fort, fort, pour déchirer de moi et avoir plus d'espace.
Pourquoi Bass il le touchait comme ça ? Pourquoi il avait les yeux brillants comme ça ? Pourquoi il est pas doué en maths ? Pourquoi je suis pas doué en maths ? Et putain, pourquoi le professeur il a une moustache aussi énorme ?
On dirait qu'il cache plein de secrets à l'intérieur, de vilains secrets vraiment sales et j'espère qu'aucun d'eux est en rapport avec Bass.
Parce que c'est mon Bass. La base de mon coeur et tout le reste aussi.
J'irais bien dans la classe de nouveau pour lui arracher sa moustache. J'ai plus de papier collant pour le faire mais un chewing gum avec bien de l'ambition, ça fait le boulot je crois. Je vais même prendre ceux à la canelle parce que je déteste ça et que maman a acheté par erreur, une fois .Depuis, ils trainent dans le fond de mon sac. À croire qu'ils n'attendent que ça, arracher une moustache.
« ça fait une semaine ! »
Et mon coeur rate un battement. Je serre mes doigts dans mes paumes et je tourne les yeux vers lui rapidement, mais je garde les sourcils froncés. Mes yeux veulent lui envoyer des étoiles mais je les laisse dans leur cage parce que je suis en colère brisé blessé et je comprends PAS c'était quoi.
C'était quoi, bon sang ?
Je tourne mon regard vers le couloir encore et j'avance, je m'arrête pas, en tous cas je compte pas mais Bass il prend ma main et mon coeur en même temps, il me pousse contre un casier doucement et
et je suis le mouvement, mais je garde les sourcils froncés pour bien garder les étoiles en dedans parce que je cède pas, c'est tout. Même quand il m'embrasse tout léger je réponds pas et je prie pour que mon coeur claque pas contre le sien mais ça, c'est inutile.
Mon coeur il claque toujours contre le sien. « ça va pas, chat ? » Je regarde le dessin de son t-shirt. C'est un batman et robin qui s'embrassent comme des amoureux sauf que Bass, il a rayé batman et robin avec un gros crayon et il a écrit bass et miles et c'est bon.
Merde, mes sourcils froncent plus trop.
Ma bouche se transforment en moue et j'hausse des épaules brusquement, le regard plus bas que le sien. Si je le fixe je vais vomir tous mes étoiles contre lui et je vais oublier ce que j'ai vu parce que Bass il me fait tout oublier sauf lui. « il est doux, le bras du prof ? » Je grimace et fais encore la moue, je pose une main contre mon autre bras et je garde les yeux bas. Et je fronce un peu plus des sourcils pour lui montrer que je pose pas sérieusement la question et que j'aime pas ça du tout. « tu le touchais beaucoup, son bras. » Ça, ça veut dire prends moi dans tes bras et dis moi que je raconte n'importe quoi.
Promis, je vais même pas trembler.
Ou alors, juste un peu, mais que de toi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 26 Nov - 23:57

Ah ça y est,
je viens de comprendre.
Miles boude.
Il boude.
Y a qu'à voir sa tête faire des grimaces et regarder ses pieds. Avec plus de dix ans d'expérience, je sais quand Miles est content ou non. Et là, il fait la même tête que quand il a une mauvaise note.
(moi quand j'ai des mauvaises notes, je m'en fiche, je dis au professeur que je ferais mieux la prochaine fois mais c'est faux, je suis nul)
Miles, lui, il fait la gueule.
Mais il fait la gueule pour tout aussi, quand sa mère lui dit un truc qui va pas, quand une fille le regarde de trop, quand je lui vole un baiser, quand un oiseau fait caca sur son sac à dos.
C'est ce qui fait son charme. Parce que je sais pas si sans sa mauvaise mine je l'aimerais autant. Je pourrais pas me dire 'tiens pourquoi Miles fait la tête aujourd'hui ?' ça serait quand même vachement fade comme quotidien ...
Alors, je le regarde même si lui il préfère ses chaussures neuves. Si ça se trouve il les a acheté pour être beau pour moi.
« il est doux, le bras du prof ? »
Je fronce les sourcils parce que je comprends pas bien ce qu'il me dit. J'ai envie de faire mon imbécile et lui dire que rien égalera sa douceur mais je sais que ça va encore plus l'énerver. Dommage, ça serait cool comme phrase à lui sortir.
« tu le touchais beaucoup, son bras. »
Je regarde ses chaussures moi aussi, du coup. Je fixe ses lacets bien faits et ses ailes encore bien blanches. J'ai envie de lui dire que les adidas à ailes sont plus à la mode mais que moi je les aime vraiment. Je souris même en les voyant parce que je pensais pas que Miles était du genre à mettre des chaussures comme ça.
c'est pas grave ça ... c'est juste pour s'amuser.
Ils disent ça, les vieux 'pour s'amuser' avant de défaire mon pantalon et soulever mon t shirt. Je m'amuse, donc, c'est pas interdit contre la loi.
alors ? on le fait ce semainniversaire ?
Parce que j'ai pas oublié, une semaine et je suis impatient (depuis que je me suis réveillé et même avant).
j'ai rêvé de toi cette nuit en plus, il faut que je te raconte.
Je me penche un peu pour effleurer son nez du mien comme un petit chat en manque d'attention.
Je suis là, Miles.
Aime-moi.

_________________

2 garsson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 26 Nov - 23:57

Je comprends pas, je comprends rien, c'est le bordel et j'ai envie de partir. La dame de la cantine sera pas heureuse d'avoir fait une tarte pour rien mais moi, j'y peux rien si Bass il a touché le bras du professeur.
Je comprends même pas comment on peut aimer toucher un professeur. C'est comme un gros microbe ou une merde, une bactérie, tout, n'importe quoi.
Mais Bass il lui touchait le bras et même qu'il avait un sourire sur les lèvres et des étoiles dans les yeux.
J'ai cette envie au fond des tripes d'aller dans la classe et de frapper le professeur pour qu'il aille en congé maladie et qu'il revienne plus jamais. Comme ça, Bass il touchera que mon bras et les choses seront parfaites, comme ça.
Mais je bouge pas. J'ai la gueule qui tire et je bouge pas parce que non, j'veux pas quitter Bass. Si je le quitte des yeux, il va certainement toucher un autre professeur et -
Ouais non, j'veux pas. « c'est pas grave ça ... c'est juste pour s'amuser.  » Je fronce des sourcils brusquement et je lève les yeux vers lui. Mon cou fait crac mais j'y prête pas attention. Ça fait même pas mal, de toute manière.
J'ai encore la mine basse parce que j'ai pas du tout envie de l'avoir honte. Je trouve pas ça amusant, moi. Ça me donne envie de vomir partout, même. D'hurler de frapper et de pleurer, aussi. « alors ? on le fait ce semainniversaire ?  » J'hausse des épaules.
J'ai envie oui, mais si c'est amusant non. Amusant ça veut dire toucher des vieux messiers comme le professeur ou même n'importe qui.
Peut-être qu'il va toucher le bras de la dame de la cantine. C'est dégoutant.
Elle a une moustache en plus, elle aussi. « j'ai rêvé de toi cette nuit en plus, il faut que je te raconte. »  Y'a son nez contre le mien, du rouge sur mes joues et je inspire brusquement par les narines. Bass il se prend plein de souffle chaud à la figure.
Je fais encore la gueule même si j'ai énormément envie de l'embrasser.
J'ai envie d'aller nettoyer ses doigts parce qu'il a touché le professeur avec ça.
Je finis par soupirer brusquement parce qu'il m'énerve, il est beau mais il m'énerve. Mes doigts s'agrippent à son t-shirt et je le tire un peu vers moi même s'il est tout prêt pour l'embrasser légèrement. C'est tout en contraste avec le geste.
Et puis je le regarde bien dans les yeux, un peu sérieux. « c'est pas amusant du tout, savoir que tu le touches. » J'ai la mâchoire serrée mais je finis par faire une grimace; il est beau, c'est insupportable. Je l'embrasse un peu brusquement et je le lâche dans un soupir, avant de quitter les casiers. « c'était quoi, ton rêve ? » Et je vais vers la cafétériat.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 26 Nov - 23:57

Miles fait encore la gueule et je commence à croire qu'il va falloir que je sorte le grand jeu pour le faire arrêter.
Le problème c'est qu'il pas sur qui il est tombé.
Il sait pas que je suis capable d'aller sur une autre planète pour cueillir quelques étoiles au passage et revenir vers lui.
Non, il sait pas la fusée que j'ai dans le coeur juste pour lui.
Sa main m'attrape par le t shirt et je manque de me cogner contre lui, visage contre visage mais à la place de ça je me reçois un baiser.
Je souris, j'ai les yeux qui brillent et les mains qui deviennent moites d'amour.
« c'est pas amusant du tout, savoir que tu le touches. »
On s'en fout du professeur de maths parce que moi, je t'aime tellement que même les mathématiques peuvent pas l'expliquer. Y  a pas de fonction ou de théorème pour éclaircir ce coeur qui bat comme le pire des imbéciles.
« c'était quoi, ton rêve ? »
Miles s'éloigne et moi je sautille derrière lui, le t shirt remonté jusqu'au dessus du nombril et le pantalon beaucoup trop serré. On marche tous les deux jusqu'à la cafétéria et ma main attrape brusquement la sienne. Je lie nos doigts de tout l'amour du monde.
On était au bord de la plage et on dansait tous les deux. Un ... un slow, c'est ça ? En tous cas c'était très sexy et on arrêtait pas de s'embrasser comme si c'était notre façon de respirer.
Je me stoppe et me plante devant lui pou attraper son menton et l'embrasser de toute ma bouche. J'enfonce bien ma langue vers la sienne et lui donne le baiser de l'année. C'est tellement intense que je suis obligé de fermer les yeux et lâcher sa main pour tenir son visage en coupe.
J'ai du mal à m'arrêter.
Mon corps veut pas le lâcher maintenant qu'il a goûté à un bout de paradis.
comme ça.
Je ris et attrape à nouveau ses mains pour poser des baisers sur ses jolis doigts.
Faudrait que je me calme avant de le faire fuir.
J'ai pas envie de l'énerver le jour de notre anniversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 26 Nov - 23:58

Y'a encore trop de questions dans ma tête, c'est un bordel, je contrôle plus rien. J'ai juste envie de fermer les yeux et d'effacer le prof de mes pensées en espérant qu'il disparaisse de partout.
Il est moche, laid, nul.
Ce soir j'irais balancer des oeufs sur sa voiture et du papier toilette sur sa maison.
J'irais pas mieux mais au moins, j'aurais l'impression d'avoir fait quelque chose.
J'avance toujours plus vite et j'ai le corps tendu.
J'crois que je préfère la panique à la colère ; au moins je sais qu'il y a une fin. Là, j'ai l'impression que je vais être tendu super longtemps et si je tombe, je vais casser en plein de morceau.
Heureusement Bass prend mes doigts ; il transforme tout ce qu'il touche en chewing gum à la fraise. Ça doit être ça mon coeur, d'ailleurs. Un chewing gum à la fraise.
Mes yeux se tournent vers lui et j'expire un peu, même si j'suis encore tout tendu et que j'ai la rage au coeur. Il fout des étoiles dans mes yeux, j'ai l'impression d'être aveugle de lui. C'est le grand bordel, tout ce qu'il me fait. Parfois j'lui en veux pour ça et c'est un peu le cas.
Ça fait peur, ressentir tout ça. Mais ça, je le dirais jamais. « On était au bord de la plage et on dansait tous les deux. Un ... un slow, c'est ça ? En tous cas c'était très sexy et on arrêtait pas de s'embrasser comme si c'était notre façon de respirer. » J'hausse d'un sourcil un peu sceptique mais en vrai ça met un noeud énorme dans mes tripes. C'est pas comme un mal de ventre, c'est même agréable, et ça descend plus bas.
La chute guette quand il se met devant moi mais je stoppe mon pas et je me prends un baiser au lieu du plancher. Je fais un bruit vraiment étrange et je fronce des sourcils. Il me donne chaud et froid, il fait des remous dans mon ventre et je me perds dans tout ça.
Sa langue est douce et quelque chose d'autre. Je savais pas qu'une langue pouvait être douce. Faudrait qu'il m'explique comment c'est possible.
Bass il doit inventer tout ça, c'est pas possible. J'imagine pas ça sans lui. « comme ça. » Je grogne un peu comme un animal en colère. Parce que j'aurais aimé que ça continue longtemps. C'est comme la bonne sensation, quand je parviens à me toucher jusqu'au bout sans paniquer.
Je sais pas si c'est bien mais ça fait du bien.
Et en plus il est là, à toucher mes doigts comme ça de ses baisers. Ça met des frissons partout, c'est pas possible. « Bass, arrête » J'vais finir par être rouge, pas Miles. Et je veux être Miles avec Bass.
Mes lèvres se pincent et je dois lui lancer un regard vraiment vilain. Y'a la nourriture qui attend mais moi j'ai envie d'être seul avec lui et d'effacer tout contre sa peau. Déposer des baisers miles partout et des caresses et même des choses que je connais pas. « tu me fais perdre la tête, c'est vraiment pas bien. » Je soupire et passe des doigts dans mes cheveux.
C'est pas sérieux tout ça. Mais je crois qu'on est pas sérieux, quand on est amoureux.
Je soupire brusquement et je reprends le pas. La nourriture attend. Et puis je balance comme ça, avant de perdre le courage. « Ce soir j'veux que tu me montres plein de choses. » Je le regarde pas, parce que je veux être Miles, pas rouge.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Jeu 27 Nov - 12:58

Je pourrais l'embrasser toute la journée sans jamais m'arrêter, c'est certain.
J'ai envie de connaître chaque partie de son corps par coeur et de pouvoir le dessiner les yeux fermés.
Dans dix ans, je veux être capable de m'en souvenir comme au premier jour et de ne pas perdre une miette de mon amour pour lui.
Je continue d'embrasser ses mains mais Miles continue de bouder et les enlève de mes lèvres amoureuses.
« Bass, arrête »
Je fronce les sourcils et marche avec lui jusqu'à notre table. Y a personne à la cantine et c'est étrange de voir une si grande pièce au calme. D'habitude, des garçons se moquent toujours de moi pendant que je cherche une table de libre pour aller y manger (c'est ça quand on a pas d'amis).
« tu me fais perdre la tête, c'est vraiment pas bien. »
Je fronce les sourcils parce que je me demande comment il peut me dire ça. Surtout lui, je crois qu'il vraiment mal placé parce que depuis mes huit ans j'ai la tête qui tourne rien que pour lui. Dix ans, tu te rends compte ? même Bouboule en croyait pas ses yeux.
Alors, hein, Miles, qu'est-ce que je devrais dire de toi.
« Ce soir j'veux que tu me montres plein de choses. »
J'ai le coeur qui remonte dans ma gorge quand il me dit ça, un peu plus et je le crachais par terre. C'est la femme de ménage qui serait contente ...
Je suis pas sûr de bien comprendre mais je me dis que vu mon niveau à l'école, Miles doit pas me demander de lui donner des cours de français. Alors, j'attrape sa main et la serre entre mes doigt. C'est vraiment moi l'homme de la situation, finalement.
On ira doucement.
Je lui murmure à l'oreille par peur que les assiettes nous entendent alors que c'est notre secret à tous les deux.
Je sais qu'il est pas bien à l'aise avec tout ça mon Miles, c'est pour ça que je change de sujet tout seul, comme un parfait petit copain attentionné.
C'est toi qui nous a préparé ça ?
J'ai les yeux qui brillent parce que je suis sous le charme et qu'on voit que ça. J'ai les joues toutes rouges et les doigts qui s'attachent encore plus à ceux de Miles.
Vous croyez qu'on peut manger en se faisant des câlins ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Jeu 27 Nov - 18:13

J'aurais tellement pas du lui dire ça, en fait. Je fais pire que stupide. Et ce soir, ça va être mille fois pire. Je sais même pas comment faire. J'ai bien voulu regarder des vidéos pour adulte sur l'ordinateur pour comprendre mais j'étais trop perdu et je comprenais pas, j'avais les joues rouges et les garçons, ils faisaient de ses bruits.
Y'en a même qui a mis sa bouche entre les fesses de l'autre et j'ai espéré très fort pour lui que c'était tout propre parce que sinon, il a pas du aimé du tout.
J'ai voulu me toucher là mais maman est arrivée à la maison en disant qu'elle savait pas quoi faire pour le repas et j'ai cru mourir d'une attaque. J'ai fait une mini crise de panique et ça a été pénible remettre mes vêtements en vitesse avant qu'elle ouvre ma porte brusquement.
J'ai hurlé maman ! ouvre pas comme ça ! elle a roulé des yeux et elle est allée chouiner en disant qu'elle avait vu mes fesses nues des milliers de fois, déjà.
J'ai froncé des sourcils et je suis devenu plus rouge que rouge. Comme une tomate trop mûre.
Bass prend mes doigts et je sors de mes pensées. Il est les deux assis, je m'en étais même pas rendu compte. Les assiettes sont devant nous et ses yeux brillent. Suffit de baisser un peu les miens pour voir son nombril qui me sourit.
Il est beau, son nombril. Il me fait sourire. Une nuit, j'ai rêvé que je posais des baisers dessus. Quand je me suis réveillé, j'ai du changer de caleçon et le laver pour pas que maman s'en rendre compte. « On ira doucement. » Je garde le visage dur et j'hoche de la tête un peu brusquement. Je dois avoir l'air bête mais j'en ai rien à faire.
On fera ça, c'est tout. J'en ai envie et puis j'apprendrais, c'est tout. J'espère juste qu'il va attendre que je me lave, avant, surtout s'il compte me faire le truc de la vidéo.
Je voudrais pas qu'il grimace, Bass. « C'est toi qui nous a préparé ça ? » Euh...
Mon regard se pose sur le repas et je pince mes lèvres, je fronce des sourcils. J'ai envie de lui dire oui. « Ouais. » Je tourne les yeux vers lui et je lui souris, fier comme un paon. Mais ça dure une seconde et je grimace. « Non, c'est la madame de la cantine. Mais je lui ai demandé, hein ! Alors c'est comme si, voilà. C'moi qui a tout fait. » Haussement d'épaules. C'est moi, voilà. La dame, elle a seulement suivi mes indications.
Bass il est rouge aussi, on dirait qu'on est deux tomates. Je me penche et je l'embrasse un peu fort. « tu fais des trucs trop bien avec ta langue. » Petite voix de souris, sourcils froncés pour ne pas changer.
J'me sens un peu bête alors je me décolle un peu, je prends une fourchette et une énorme bouchée pour mettre le tout dans ma bouche. Comme ça, je dirais pas de bétises.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Ven 28 Nov - 14:54

Depuis notre dernier soir j'ai l'impression d'être devenu grand.
D'avoir pris dix années d'un coup et d'être vraiment amoureux de Miles, comme les autres le font.
On se tient la main et on se regarde avec tous les sentiments du monde. C'est ça, être un vrai couple. On se fait encore un peu peur mais c'est rien comparé au début de l'année ...
Au moins, je peux embrasser Miles sans me recevoir des décharges électriques dans tout le dos parce qu'il a trop peur de ma peau. La dernière fois, on était tous les deux dans mon lit en pyjama. Je l'ai pris dans mes bras avant de m'endormir et il a rien dit, il m'a laissé faire comme si c'était la chose la plus normale.
J'ai jamais aussi bien dormi ailleurs que contre lui et si on avait pas de maman on passerait certainement toutes nos nuits comme ça. Mon nez dans son cou et mes lèvres qui l'effleurent comme si elles voulaient l'embrasser tout le temps.
On se ferait réveiller par les rayons du soleil au petit matin et ça serait parfait parce que Miles le matin ... c'est quelque chose d'adorable. Il a les yeux tout gonflés par la fatigue et les cheveux qui partent dans tous les sens. Je l'ai vraiment aimé ce matin là parce que la première chose qu'il voyait c'était nous et qu'il avait le sourire ...
Moi, j'étais carrément sur un petit nuage d'amour et de tendresse que même les dieux osent pas toucher.
« Non, c'est la madame de la cantine. Mais je lui ai demandé, hein ! Alors c'est comme si, voilà. C'moi qui a tout fait. »
Je souris toujours quand il parle parce que sa voix me donne la sensation de voler. J'ai envie de tendre la main pour le caresser encore mais je me dis que c'est trop alors je me calme, je le laisse respirer parce que ça reste Miles et qu'il est sauvage. On peut pas trop lui en demander tout simplement parce qu'il est incapable de trop donner. C'est pas parce qu'il veut pas, c'est parce qu'il peut pas et moi, je le crois.
Barnabas lui a volé quelque chose qu'il ne pourra plus jamais retrouver. J'aimerais bien le retrouver parfois pour lui demander des explications et qu'au passage, je puisse récupérer les pièces du puzzle manquant à Miles. Peut-être que de cette façon on serait réellement heureux.
Heureusement, en attendant, on se bat et on fait comme on peut.
Nos lèvres tombent encore amoureuses les unes des autres et ça me fait des papillons dans le ventre (un truc de malade).
« tu fais des trucs trop bien avec ta langue. »
Je l'observe manger et même comme ça, tout gêné, je le trouve plus beau que tous les autres.
Tu trouves ?
Je lui demande ça en goûtant à notre plat de semainiversaire.
Puis je reprends, à moitié innocent seulement.
T'as dit que ce soir tu voulais qu'on se voit.
Je parle la bouche pleine, c'est pas poli mais tant pis, j'ai jamais été très doué en politesse.
Tu viens chez moi ou on va chez toi ? Ma mère est toujours pas rentrée.
ça veut dire qu'on aura la maison pour nous seuls et qu'on aura encore l'impression d'avoir quelque chose à nous deux.
Je nous imagine souvent plus tard, dans une belle maison, on aurait trois chats pour que Bouboule s'ennuie pas et ils seraient tous castrés parce qu'au moins, ils s'enfuiraient pas pour les jolies minettes.
Et nous ? on aurait besoin de personne, on serait trop amoureux, on aurait pas d'amis et ça serait chouette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Ven 28 Nov - 21:29

J'ai mes yeux au fond du plat et la bouche pleine. J'crois que je compte même les mastiquations parce que mine de rien, faut vraiment que je m'occupe le cerveau depuis un certain temps. C'est n'importe quoi mais Bass il est partout dans ma tête et c'est l'horreur. J'ai longtemps cru que les crises de panique et d'angoisses c'était n'importe quoi mais en fait, j'avais jamais ressenti un coeur qui va trop vite. Ou je confondais. Bass il m'a bien expliqué que c'était ça l'amour et parfois j'me demande comment les gens peuvent être amoureux. Peuvent vouloir être amoureux.
C'est certain j'suis souvent sur un nuage mais des fois, juste à cause d'un petit détail j'ai l'impression de dégringoler une montagne brusquement et de tomber au milieu de la lave, de la terre, du sable.
Juste parce que je m'inquiète. Comme là
Bass pourquoi il mange pas ?
C'est quoi, il aime pas ça au final ?
Putain, me dites pas que je me suis trompé sur les plats qu'il aime !!! Ça serait trop n'importe quoi.
J'avale de travers et je fronce des sourcils à dévisager l'assiette. J'ai beau aimé ça, si c'est pas le cas pour Bass je vais tout mettre à la poubelle, tabasser un garçon au hasard, prendre son argent et puis aller au restaurant.
Avec le plus d'étoiles possible parce que Bass, il aime ça les étoiles. « Tu trouves ? » Il me sort de mon bordel et je tourne les yeux.
Il mange le plat alors j'aurais pas à m'abimer les doigts pour faire son bonheur. Ça m'fait sourire même si j'ai les sourcils froncés encore et le regard mauvais.
je trouve quoi ? il me fait quelque seconde pour comprendre mais
mais je rougis aussitôt quand je me souviens et je baisse mes yeux. Je prends ma liqueur et je la bois super rapidement, comme un champion. Après deux secondes ça fait un bruit ignoble parce que y'a plus rien dedans et j'aspire un peu plus fort quand même.
Pourquoi je lui dis des trucs comme ça si j'suis pas capable de soutenir son regard ensuite ?? J'ai l'impression que Bass il a une télécommande entre ses doigts et il contrôle le rouge sur mes joues, c'est pas possible sinon. C'est selon s'il m'observe ou non. « T'as dit que ce soir tu voulais qu'on se voit. » J'hoche de la tête en louchant sur ma paille et je reste rouge.
ohlala, ce soir. Bon sang, je sais pas du tout quoi faire. Va falloir que je me lave et tout ça. Est-ce que j'ai mis un beau calecon ce matin ? je crois même pas. Ils étaient tous au lavage et j'ai mis le même qu'hier. Pareil pour les chaussettes, en plus elles sont trouvées je crois. « Tu viens chez moi ou on va chez toi ? Ma mère est toujours pas rentrée. » Je lâche enfin ma paille dans un soupir un peu sourire et je tourne mes yeux vers lui. Bass il a des miettes au fond de la bouche et des étoiles dans les yeux et sa tête sans cheveux. On voit un peu qu'ils sont bruns, ça fait des années que je les ai pas vu brun comme ça, c'est fou.
et il est beau et sourire et moi je suis rouge et j'ai les sourcils froncés. Je suis mi-Miles mi rouge et ce soir je serais que rouge je crois. « bah chez toi alors. » J'hausse des épaules comme si c'était pas du tout important, comme si c'était super normal mais j'ai le coeur qui va super vite et les mains qui tremblent. C'est pour ça que je prends pas d'ustensile parce que je vais trop trembler et Bass il va voir et il va rire peut-être. Putain j'suis pathétique. « on mange et on y va, okay ? comme ça on pourra regarder la télé ou j'sais pas. » J'hausse des épaules encore. Je sais qu'on va pas regarder la télé. De un j'aime même pas ça et de deux, je fais que le regarder et je suis rouge, je pense encore à son baiser et il me prend la tête et je le déteste et je l'aime et ..
soupir.
Je pince mes lèvres dans une grimace et je fronce des sourcils avant de l'observer. Je dois ressembler à un vilain garçon mais c'est pas grave. « t'es tout sale c'est même pas possible. » Je secoue ma tête et je lui lance un regard comme s'il avait fait la pire des bêtises mais en vrai je me penche pour l'embrasser. Ses lèvres sont douces et maintenant elles goûtent bons.
heureusement que y'a une distance entre nous parce que mon coeur il est fou et il pourrait le frapper tellement il va fort, je crois .

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 3 Déc - 14:21

Il est fort, Miles.
Il sait que je mange pour dix (même si je prends pas un gramme). Alors, forcément, organise un repas de roi pour le jour de notre semainiversaire, bah, il pouvait pas faire mieux.
Bon, du coup, ça m'arrive de regarder plus la nourriture que lui mais ça veut pas dire que je l'oublie. De toute façon c'est mieux si je le regarde pas trop. Ca crève les yeux que Miles est pas à l'aise. Il panique et son corps tremble comme le ronronnement d'un chat. Alors, je me contente de lui lancer quelques regards sages et limite timides tout en ayant la bouche pleine.
« on mange et on y va, okay ? comme ça on pourra regarder la télé ou j'sais pas. »
Je m'étouffe à moitié, j'ai pas l'habitude de l'entendre dire des choses comme ça. Il est plus impatient que moi et c'est étrange, j'ai peur de tomber dans un piège et qu'au final, ce soit la crise de panique assurée. J'ai pas envie qu'il se crispe et me laisse tomber une énième fois même si c'est pas de sa faute. Je dis juste que j'ai toujours peur quand Miles panique, peur que l'hôpital me l'arrache des bras et me le rende plus jamais.
Je serais obligée de construire un avion pour m'envoler jusqu'à la fenêtre de sa chambre. Je taperais à son carreau et on partirait tous les deux comme les plus fous des amoureux. Dans les journaux, y aurait notre portrait en première page et tout le monde serait jaloux (sauf nos mères et les gens qui y comprennent rien à l'amour).
« t'es tout sale c'est même pas possible. »
Je sens bien qu'il se redresse pour venir m'embrasser alors je m'empresse d'avaler en vitesse la dernière bouchée de mon assiette pour pouvoir répondre à son baiser sans gêne. Ma main se pose sur sa nuque pour l'empêcher de s'en aller trop vite. Pour une fois, ses lèvres ne portent pas le goût de la fraise.
Tu m'aimes toujours même si je suis sale ?
Je ris un peu et me redresse pour contourner la table et venir m'asseoir à côté de lui. C'est mieux comme ça parce que j'en ai marre de la distance qui nous sépare dés qu'elle le peut.
Maintenant, il est moi.
Tout à moi.
Mon Miles au coeur fragile.
Je t'aime, que je lui dis, tout en me serrant contre lui.

_________________

2 garsson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mer 3 Déc - 22:01

Les doigts de Bass contre ma nuque, ça m'importe un frisson énorme qui me traverse de la tête aux pieds et qui fout mon monde à l'envers. Il y a quelques temps, je serais déjà en train d'hurler et je lui aurais foutu un coup, j'aurais le coeur en folie et surtout la peur dans les yeux.
Aujourd'hui je sais que c'est l'amour et je cherche un peu plus ses lèvres même si mon coeur il va trop fort, même si je tremble et que je sais pas comment contrôler mes émotions. J'ai même sa langue qui effleure la mienne et je sors un petit bruit complètement minable mais c'est pas grave, j'ai envie de le toucher encore, encore, encore. Même si mon coeur tient pas la route. Même si les engrenages se cassent, comme moi tout entier. Au moins j'aurais pu l'embrasser suffisament.
« Tu m'aimes toujours même si je suis sale ? » Je fronce des sourcils parce qu'il dit le truc le plus bête du monde, en fait. Pourquoi je l'aimerais pas parce qu'il est sale ?
C'est n'importe quoi. Je lui lance un regard noir et je l'observe qui s'éloigne pour s'approcher. Je dirais jamais mais ça fait mal au coeur un instant et peur aussi et je sais pas. Je suis un peu perdu, je me perds dans mes pensées. Mais c'est une habitude, là.
« Je t'aime » Mais il se pose à côté de moi, il me serre fort dans ses bras et il dit des mots comme ça.
Bon sang Bass, il fait chier. Il pourrait me briser, avec tes paroles trop fortes et tes gestes boomrang.
Je reste les bas ballant le long de mon corps mais je le serre fort avec mon coeur alors c'est la même chose. De toute manière Bass il est pas bête, il doit bien sentir comment ça bat fort, là-dedans.
J'avale difficilement et je regarde autour de nous, avant de mettre mon nez dans son cou. Il sent un peu la sueur et d'autres trucs mais surtout son savon bio et j'adore ça.
J'ai les sourcils froncés parce que c'est bête d'adorer autant ça mais j'en ai rien à faire, sincérement. « on rentre maintenant ? » Ma voix est brusque et je m'en veux mais en fait, j'ai vraiment envie de rentrer avec lui.
Peut-être pour lui faire croire que je suis capable mais pour me faire croire aussi. J'ai surtout un noeud immense dans les tripes et des trucs dans le ventre, c'est trop étrange.
En plus faudra prendre l'autobus. Et marcher. Et ça sera long.
Et j'ai vraiment peur de pas tenir.
Mes lèvres se pincent et je l'observe et je sais pas. Je dois froncer des sourcils comme un idiot à l'observer comme ça. Je pourrais pas l'embrasser sans m'être brosser les dents mais -
Suffit que j'ouvre ma poche et que je prenne des chewing gum à la fraise pour être bien. Et je le fais. « je suis prêt, moi. » Je lève les yeux vers lui.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Dim 14 Déc - 16:10

On vient à peine de terminer nos repas et nos câlins que Miles se redresse.
J'essaie de le rattraper mais j'y arrive pas.
Quand il veut quelque chose, il veut quelque chose.
Alors, je soupire et mange un petit morceau de gâteau, encore, ça serait vraiment trop bête de le jeter à la poubelle sachant que des tas de gens en rêveraient.
« on rentre maintenant ? »
Je redresse la tête et passe mes doigts contre mes lèvres pour enlever les dernières traces de sucre. J'ai tellement mangé de gâteau que j'ai l'impression d'en avoir encore dans la bouche.
Je m'attarde sur ma chaise à regarder les plats à moitié vide mais Miles semble pressé et moi je prends mon temps parce que je suis comme ça et que je m'arrête jamais de contempler ce qui se présente à moi. Mon dos caresse le dossier de la chaise pendant que mon regard revient vers lui, le grand garçon à  l'haleine de fraise.
Je souris.
Mais lui, il semble à moitié tiré la tronche et ça me fait encore plus sourire.
« je suis prêt, moi. »
Cette fois je le fais pas plus attendre, je prends mon sac et marche avec lui. Dans le couloir je prends encore le temps de l'arrêter pour l'embrasser mais la sonnerie retentit et gâche le moment. Un troupeau d'élèves sort de tous les côtés.
Notre vaisseau spatial nous attend dehors.
J'attrape sa main même si des regards dévorent notre proximité, j'y fais même plus gaffe avec le temps.
Faut courir, il nous attendra pas !
Et j'accélère le ps sans lâcher ma source de vie, mes doigts s'y accrochent et l'épousent.
Essoufflé et les joues rouges, le conducteur nous regarde d'un air étrange mais il a l'habitude, il commence à nous connaître.
Il sait qu'on aime bien fuir l'école pour aller sur la lune.
Je monte dans le vaisseau-bus et part m'asseoir tout au fond. Là-bas, on pourra s'embrasser sans que personne ne nous calcule.
Tu peux poser ta tête sur mes genoux mon chat.
Parce que caresser ses cheveux, c'est l'une des plus jolies choses à faire. Ils sont toujours tout doux et sans noeuds, c'est comme caresser du coton.

_________________

2 garsson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Dim 14 Déc - 21:29

Ses lèvres quittent les miennes et les gens arrivent par mutitude. Mon coeur s'affole et j'perds la tête, le nord, tout tout tout. Heureusement, y'a bass pour faire une différence.
« Notre vaisseau spatial nous attend dehors. »
Mon souffle revient un peu et j'reste calme parce qu'il tient mes doigts et il fait son possible pour me tirer hors de la foule. J'essaie d'le suivre mais les gens me bousculent de tout part et ils murmurent parlent crient poussent et je m'affole carrément. J'ai envie de m'arrêter pour les frapper et d'hurler et de leur dire de pas me toucher.
Y'a qu'Bass qui peut me toucher. Et lui, ça lui a pris des années pour y arriver.
« Faut courir, il nous attendra pas ! »
Mais il m'entraine loin. Il me fait sortir de ce bordel et j'le suis et j'crache sur les gens avec mes yeux parce que j'les déteste et ils nous observent. J'leur fais même un doigt d'honneur en chemin alors que mon coeur va vite, trop vite dans ma poitrine. C'est un vrai bordel et j'ai envie d'arrêter et de dire à Bass d'arrêter mais
on arrive enfin à la porte du bus et pouf, je parvien sun peu mieux à respirer. J'crois que je me panique encore pour rien. J'me pensais sur le bord de la crise de panique mais au fond, c'pas réellement le cas.
J'aime juste pas les gens. Ils me donnent des boutons. Y'a que Bass de bien, et il est au bout de mes doigts. J'lui souris un peu même si j'ai encore les sourcils froncés à cause d'eux. Et j'le suis au fond du bus. J'me mets sur le bord de la fenêtre comme ça, personne peut me toucher ( sauf lui, le plus important )
« Tu peux poser ta tête sur mes genoux mon chat. » Je fronce des sourcils et je l'observe sans comprendre. J'aime bien ses genoux mais ça serait pas louche.
J'pince mes lèvres et j'observe un peu autour avant d'revenir sur lui. « on va pas croire que je - » Je fronce encore plus des sourcils je deviens rouge et je tremble un peu et j'ai honte et je sais pas. Je sais même pas faire ça, de toute manière.
T'es bête Miles, les gens il vous observent même pas.
J'me penche pour poser un baiser contre ses lèvres avant d'aller mettre ma tête contre ses cuisses. Ma main se pose même contre son genou et j'y fais des cercles avec mes doigts.
J'ferme les yeux et me faut beaucoup de force pour les ouvrir quand on arrive enfin devant chez lui. J'ai compté les arrêts. J'connais le nombre par coeur. Un soupir quitte mes lèvres et je frotte un peu mes yeux comme un chat. Y'a encore le fantôme de ses doigts dans mes cheveux. J'veux les sentir de nouveau. Pendant qu'il m'embrasse.
C'est peut-être pour ça que je l,embrasse le plus maladroitement du monde, au point de faire claquer nos dents ensemble, une fois qu'il ouvre la porte. « merde, désolé. » Et je fronce des sourcils.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 13

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mar 6 Jan - 19:41

Je caresse ses cheveux,
j'arrête pas.
Et puis je le regarde aussi même si son regard est pas à portée de vue. Même de dos, je sais qu'il est beau. Un sourire se dessine sur mes lèvres et mes yeux finissent par le lâcher pour se poser vers la fenêtre. Les rues défilent et les gens montent et descendent du bus. Ils osent pas trop venir dans le fond parce qu'au fond, même s'ils disent rien, ça les dégoûte deux garçons qui se caressent.
Les regards trompent pas.
Ils oublient qu'on peut tout lire là-dedans.
Les fenêtres de l'âme c'est pas pour les chiens.
Le bus s'arrête et on descend enfin de ça.
Le vaisseau spatial disparaît mais je le vois même pas parce que je suis trop occupé à embrasser Miles. Il s'y prend mal parfois et il le sait.
La preuve.
« merde, désolé. »
Mais je souris, je suis pas capable de lui en vouloir. Je le sens tellement nerveux que même mon cœur commence à se contracter d'une façon qu'il faut pas. Manquerait plus que je me mette à paniquer moi aussi, n'importe quoi.
Je passe une main dans ma nuque pour essayer de me calmer et regarde autour de moi. Bouboule dort sur le canapé et vient même pas me voir. Je suis vexé mais j'ai pas le droit de le dire, on en parlera ce soir, à tête reposée, rien que tous les deux.
Tu veux boire quelque chose ? y'a du coca.
Tout le monde aime le coca alors forcément, il pourra pas me le refuser. Puis j'en peux plus de le voir aussi tendu et stressé, j'ai envie qu'il redescende sur terre, qu'il se calme, qu'il arrête.
Alors tant pis, je prends la parole.
Tu sais Miles, même si tu te rates ou que tu fais les choses pas comme il faut c'est pas grave. Je vais pas te quitter pour ça. Je t'aime, on est là pour apprendre à deux.
Parce que si je dis rien il va se mettre une pression monstre et au final on fera rien du tout.
Je le sens venir.
Et j'ai pas envie qu'on s'aime par malaise.

_________________

2 garsson.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar

MESSAGES : 18

MessageSujet: Re: toc toc (bass)   Mar 6 Jan - 20:01

voilà, on y est. on est chez bass et faut aller dans la chambre pour faire ça.
se faire l'amour.
mais j'ai regardé des vidéos et parfois, ils font ça sur le canapé et même sur le comptoir et même au sol. je sais pas si bass, il aime ça comme ça. le comptoir il est toujours froid donc j'imagine pas y poser mes fesses ou qu'il y pose les siennes.
et on fera ça comment ? la lumière allumée ou alors éteinte ? y'a tellement de possibilités, j'en ai la bouche sèche et je sais pas du tout où donner de la tête.
mes lèvres se pincent et je regarde tout autour, lentement. je laisse mon sac dégringoler de mon épaule avant de regarder bass.
il est beau, tout beau. ses cheveux ont un peu poussé et ils sont bruns. j'avais oublié, tiens. ça lui va bien.
« Tu veux boire quelque chose ? y'a du coca. » j'hoche de la tête même si j'aime pas réelleemnt les bulles parce que ça me fait roter et parfois ça me remonte au nez.
j'essaie même de lui sourire mais ça fait plus soupir qu'autre chose et je dois avoir l'air stupide. mes sourcils se froncent un peu plus fort, surtout qu'il va pas chercher le coca et qu'il m'observe. merde, il doit savoir que j'aime pas.
« Tu sais Miles, même si tu te rates ou que tu fais les choses pas comme il faut c'est pas grave. Je vais pas te quitter pour ça. Je t'aime, on est là pour apprendre à deux. »
ça me fait froncer un peu plus des sourcils et je l'observe et j'essaie de voir s'il est sérieux parce que j'ai envie de rester avec lui et de le toucher avec mes doigts maladroits mais surtout de lui faire plaisir, même si je sais pas comment faire.
j'finis par hocher de la tête. « okay. je veux pas de coca, alors. » mes joues deviennent un peu rouges et je détourne les yeux parce que je lui ai menti comme un idiot sur le coca et fallait pas. c'est trop bête.
je regarde bouboule qui dort encore et je tourne mes yeux vers bass de nouveau et m'approche pour prendre ses doigts.
son doigt, en fait. le petit, le premier que j'ai touché sans m'affoler et je le fixe un peu trop longtemps. je reste là silencieux mais ça me calme, toucher son petit doigt.
après quelques secondes je lève les yeux vers lui, la lèvre pincée et les sourcils toujours froncés. « tu peux aller dans ta chambre ? j'ai envie d'y aller. » parce que je veux pas du canapé et du comptoir ou du sol. je veux bass, moi, un lit et de l'amour.
même si je sais pas trop comment faire.
alors je tire un petit peu sur son petit doigt et je le traîne avec moi vers la chambre à coucher. j'observe tout ce que je vois, dans sa chambre y'a plein de choses que moi, j'ai pas. on dirait que bass il a gardé tous les jouets de son enfance et -
et c'est ici qu'on a fait des choses avec barnabas. mais les souvenirs sont flous et de toute manière, je veux pas y penser. faut les remplacer par quelque chose d'autre et ça a déjà commencé.
la preuve, je tremble pas. y'a juste mon coeur qui est fou mais c'est pas grave, il est juste fou de bass. c'est normal.
sans lâcher son petit doigt, je me laisse tomber sur le lit et je l'observe.
les yeux grands, les sourcils pas froncés, presque, juste un peu.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: toc toc (bass)   

Revenir en haut Aller en bas
 

toc toc (bass)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ENDROIT ::  :: PALO ALTO :: BASS ☆ MILES-