AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 oblivion (lys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage



Invité


MessageSujet: oblivion (lys)   Lun 9 Juin - 14:29


je traverse les couloirs sans un bruit, pour ne déranger personne. le service du dîner est fini et chacun est retourné à ses occupations. ce soir, je n'ai pas envie de retrouver mon lit tout de suite. alors j'ai envie de me réfugier dans l'endroit sûrement le plus calme ici, la bibliothèque. une pièce remplie de mots et pourtant, si silencieuse. écrits sur du papier, on peut les lire sans faire de bruit. là-bas, c'est un peu un endroit propice aux rêves. les plus fous, comme les plus anodins. mon premier serait juste : aller mieux, oublier, pouvoir avancer. ce n'est pas grand chose, et pourtant.. alors je trouve refuge auprès des livres. j'espère y trouver quelque chose, comme un remède, une solution miracle. je lis parfois des choses similaires à ce que j'ai vécu, et j'essaie de comprendre les gens s'en sont sortis. parce qu'il y a un avant, et il y a un après. et moi je suis toujours bloquée dans le "pendant". c'est fini tout ça, il n'approchera plus, les bleus s'en iront avec le temps. mais, dans ma tête, les souvenirs qui se rejouent sans cesse me donnent l'impression qu'il est toujours là. tout près. trop près.

je pousse la lourde porte de la bibliothèque et la referme doucement. en me tournant, j'aperçois une jeune fille déjà installée près des livres. elle me regarde, m'a entendu rentrer. persuadée que je l'ai dérangée dans sa lecture, mes joues s'empourprent légèrement.
- je, je suis désolée, je ne savais pas qu'il y avait quelqu'un. est-ce que je peux venir quand même ?
et je la reconnais, elle a le prénom d'une fleur. je la reconnais aussi parce qu'il m'a semblé apercevoir des cicatrices et des bleus semblables aux miens. peut être qu'elle aussi, elle est venue là pour échapper à ça. peut être que.. mais non, peut être pas. à chaque fois que j'aperçois un bleu sur quelqu'un, je pense à cette éventualité. mais non, c'est peut être seulement qu'ils se sont cognés à un meuble, ça arrive. on ne leur a pas forcément levé la main dessus.
alors je reste près de la porte, prête à repartir si il le faut. parce que je ne veux pas déranger. non, jamais.

Revenir en haut Aller en bas
 

oblivion (lys)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'ENDROIT :: HISTOIRES-